Illustration Team during the World Cup match between France and Senegal in World Cup Stadium, Seoul, South Korea on 31th May 2002 ( Photo by Eric Renard / Onze / Icon Sport )

Dix-huit ans après la victoire historique du Sénégal contre la France en ouverture de la Coupe du Monde de la FIFA, Corée/Japon 2002, des acteurs reviennent avec CAFOnline.com sur cette entrée en fanfare au Mondial 2002, le 31 mai à Séoul.

Alors que le Sénégal se présentait comme un outsider face au champion du monde en titre, El Hadji Diouf, Aliou Cissé et leurs coéquipiers ont infligé une surprenante défaite (1-0) à la France grâce à l’unique but de Papa Bouba Diop à l’heure de jeu.

Quelques extraits des propos recueillis en souvenir de ce moment spécial ;

Amara Traoré

‘’Nous étions relax avant la rencontre mais aussi très studieux après avoir bien répété nos gammes notamment contre l’Equateur en match amical. C’est lors de ce match de préparation que nous avons répété nos gammes et mis en place la tactique gagnante : 4-1-4-1. L’objectif était de pousser la France à délaisser ses points forts, les côtés pour venir s’empaler dans l’axe que nous avons décidé d’embouteiller. Une grande victoire tactique, un grand jour pour le football africain et sénégalais qui venait de terrasser le champion du monde et d’Europe en titre. La suite de cette rencontre, tout simplement incroyable, nous étions comme suspendus en l’air’’.

Moussa Ndiaye

‘’Tout le monde avait à cœur de gagner cette rencontre et nous avons réussi la préparation contre l’Equateur en amical. Tout le monde savait ce qu’il devait faire le jour J, celui du match. Personnellement et avec beaucoup de coéquipiers passés par l’AS Monaco, on avait à cœur de démontrer qu’on pouvait contester leur suprématie. Prêté à Sedan, je devais me montrer. Nous n’avions pas peur et cela a été vu sur le terrain avec cette victoire méritée. Et c’est après la rencontre, une fois rentrés à l’hôtel, qu’on a su l’immensité de la performance avec les passages à la télévision, les images arrivées du Sénégal, c’était incroyable comment un match de football pouvait changer la vie d’un pays, d’une nation’’.

Henri Camara

‘’Comment peut-on oublier un tel match ? Je n’étais pas sur le terrain mais c’était voulu par le coach qui avait mis en place une stratégie mais je me suis échauffé durant toute la deuxième période. Frustré de ne pas prendre part à la rencontre mais tout juste heureux de faire partie de cette histoire. Oui, ce match a boosté tout le monde et a décomplexé le groupe de performance. Après cette rencontre, nous nous sommes dit que tout était possible et c’est pourquoi, j’étais tellement déçu après l’élimination contre la Turquie (0-1) en quart de finale. Ce serait tellement bien de refaire ce match France-Sénégal avec les anciens et pourquoi pas avec cette nouvelle génération qui a de la qualité pour battre encore une fois la France’’.

Henri Camara et Moustapha Diallo attendus avec plaisir au Jaraaf (Dirigeant)

Amdy Faye

‘’Tellement fier de cette entrée en matière réussie contre la France. Nous y avons cru et le groupe était devenu tellement fort après cette victoire. Oui je suis OK pour des retrouvailles et j’aurais aimé le jouer au Sénégal ou quelque part en Afrique. Ce serait tellement bien et ce serait l’occasion de faire une passation de témoins avec la génération Sadio Mané. Pourquoi pas organiser deux matchs en un. Les anciens et après les nouveaux’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here