Pour laver l’affront du match nul face au Congo, concédé vendredi dernier à l’occasion de l’avant-dernière journée des éliminatoires de la CAN 2022, le Sénégal n’aura pas d’autre choix que de s’imposer devant l’Eswatini à Thiès, demain mardi. Malgré le besoin de prendre des points, Aliou Cissé compte bien faire tourner son effectif pour avoir des certitudes.

Sénégal-Eswatini, demain mardi, au stade Lat dior de Thiès, ne sera peut-être pas complètement un match pour rien. Mais ce ne sera pas un match pour tout le monde, non plus. À Brazza déjà, Aliou Cissé a pu s’approcher de la vérité de son équipe, mais il s’appuiera sans nul doute sur l’émergence des jeunes talents pour faire valoir la concurrence. Ce n’est pas pour changer seulement que le sélectionneur a tendu la perche aux jeunes conviés dans la tanière pour la première fois.

Montrer un peu plus

Le laborieux match nul vierge face au Congo est oublié, mais les Lions ont l’obligation de se défaire de l’Eswatini. Un adversaire qui n’a enregistré qu’un point en 5 journées. C’est vrai que le Sénégal a déjà composté son ticket pour la phase finale de la prochaine CAN, mais Aliou Cissé voudra voir à l’œuvre certains de ses pensionnaires. Surtout les jeunes qui ont franchi le portail de la tanière sur la pointe des pieds, sur un concours de circonstances. Et ces minots attendent avec impatience leur heure pour bousculer les certitudes des habituels titulaires. Au total, les Lions devront absolument en montrer un peu plus et mieux pour faire oublier leur dernière prestation terne et pâle. Même si, à leur décharge, pour ce dernier rassemblement, la mise en route a été difficile avec des couacs provoqués par les clubs français, qui n’avaient pas voulu libérer leurs joueurs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Galsensfoot.com (@galsenfootsen)

Joher, Ndao, Arial, Fall…

Cependant, Cissé est obligé, aujourd’hui, de changer son équipe. Son dernier système de jeu n’a pas fini de faire parler, mais pour avoir une opinion sur certains de ses joueurs, il sera obligé de les lancer dans le bain. C’est pourquoi la rencontre de demain est partie pour faire voir une équipe du Sénégal réaménagée. Les trois binationaux, Abdou Diallo, Nampalys Mendy et Fodé Ballo Touré, ont déjà leur nationalité sportive en poche. Maintenant, le coach des Lions se projettera sur des jeunes qui doivent en principe être l’avenir de la tanière. C’est pourquoi, Arial mendy, Mamadou Fall, Alassane Ndao, Khadim Joher peuvent espérer un temps de jeu pouvant leur permettre de prouver qu’ils ne sont pas en sélection comme faire-valoir.

SourceRecord
Article précédentSénégal-Eswatini : vers une défense à trois Seck-Kouyaté-Koulibaly
Article suivantÉquipe nationale – Aliou Cissé sur les critiques : « Je suis habitué… »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here