Comment marquer au moins deux buts à la Côte d’Ivoire sans en concéder? C’est la question que le sélectionneur national des « Lions », Joseph Koto, et plus généralement tous ses compatriotes se posent depuis que les « Eléphants » ont remporté la manche aller de ce dernier tour des éliminatoires de la CAN 2013.

Menés au score par deux fois, Drogba et ses frères avaient réussi à finir le match d’Abidjan en trombe pour s’imposer par 4 buts à 2. Ce qui, donc, met les « Lions » dans l’obligation de sortir, samedi au stade L.S. Senghor, LA performance de leur vie. Simplement parce qu’il s’agira de signer un match parfait. Défendre intelligemment et attaquer efficacement, c’est-à-dire trouver l’équilibre parfait ! Tel est le délicat exercice auquel seront soumis Papis Demba Cissé et ses coéquipiers.

Au « Félicia » d’Abidjan, le 8 septembre dernier, lors de la manche aller, les « Lions » avaient démontré qu’ils avaient les moyens de faire douter l’équipe africaine n°1 de ces dernières années. Un bon quadrillage du terrain, un pressing haut et des banderilles plantées à bon escient avaient longtemps causé du souci aux Ivoiriens. Jusqu’à cette fatidique 80ème mn où tout bascula avec le penalty concédé par Jacques Faty (expulsé dans la foulée) et transformé par Drogba qui mit son équipe, pour la première fois de ce match, en position de force. Mais, samedi à Dakar, ce sera un tout autre match : car cette fois, il reviendra aux Sénégalais de faire le jeu pour refaire leur retard. Forts de leurs deux buts d’avance, les « Eléphants » pourront se contenter d’attendre pour placer des contres. Encore que, d’après leur portier Boubacar Copa Barry qui fait sienne une maxime aussi vieille que le foot (mais souvent jetée comme de la poudre aux yeux de l’adversaire), « la meilleure manière de défendre c’est d’attaquer ».

Dans tous les cas, l’équation à multiples inconnues, c’est au Sénégal qu’elle se pose cette fois. La Côte d’Ivoire avait mis du temps, mais elle avait fini par résoudre celle à laquelle elle était confrontée, le 8 septembre dernier à domicile. Neutraliser Drogba à qui une demi-occasion suffit pour faire le but, empêcher Gervinho de slalomer dans la zone sénégalaise comme il s’y était moult fois employé lors de la manche aller, éviter qu’Aruna Koné envoie ses tirs lointains surpuissants et anéantir toutes les possibilités de Yaya Touré l’alimenter ses avants en ballons digestes, en oubliant pas d’avoir un oeil attentif sur l’explosif Max Gradel ! Copieux programme… Surtout que, dans le même temps, il faudra s’employer à placer Papiss Demba Cissé, Dame Ndoye, voire Demba Bâ et Moussa Sow dans les meilleures conditions de mettre le feu autant de fois que nécessaire à la cage ivoirienne ! C’est le prix à payer pour assurer la présence sénégalaise à « Afrique du Sud 2013 ». « On ne peut pas penser à la prochaine CAN sans le Sénégal », a soutenu Momo Diamé, à l’issue de la première séance d’entrainement, avant-hier. Il ne suffit pas de le dire, il faudra le prouver sur le terrain…

Entrainement des « Lions » hier à Lss : Le gros du travail axé sur l’attaque

Demba Bâ qui parle de bataille, son coéquipier en club, Papiss Demba Cissé évoque le patriotisme, le mental et la concentration. Les « Lions » du football sont assurément décidés à faire oublier le match aller d’Abidjan pour ne s’occuper uniquement que de celui de Dakar. Hier, alors qu’ils étaient presque au complet, sauf Lamine Sané et Ibrahima Touré qui devaient arriver dans la soirée, et Dame Ndoye qui s’est blessé à la cheville, les « Lions » ont encore sué sous le soleil de plomb qui darde ces jours-ci ses rayons sur Dakar. Et à l’issue de la double séance (matin et après-midi) d’hier, on peut dire que Papiss Demba Cissé et ses camarades ont bien entamé la route vers ce qui les attend samedi, face à la Côte d’Ivoire. Il leur faudra tout simplement gagner par 2 buts d’écart sans en encaisser pour se qualifier à « Afsud 2013 ». Pour ce faire, le travail a été axé sur la maîtrise technique avec le ballon et un bloc de 8 joueurs. Puis dans l’après-midi, le groupe a surtout insisté sur les duels en variant les oppositions pour plus de densité dans le jeu. En somme, l’entraîneur Joseph Koto et ses joueurs ont utilisé toute la gamme des duels avant de terminer par un exercice consistant à opposer six attaquants contre une défense complète.

« Parce que tout simplement, samedi, nous allons vers un match d’attaque. Et le jour J, les garçons seront dans une logique, une volonté de faire le match qu’il faut, le match de la qualification. Il n’y a qu’une seule chose qui compte, c’est la gagne et les joueurs sont prêts à disputer le match qu’il faut pour s’imposer », a indiqué Karim Séga Diouf, l’entraîneur national adjoint, à l’issue de la séance d’hier. En fait, pour ce match, le Sénégal voudra utiliser tout son potentiel offensif dans la bataille pour la qualification. « Nous avons mûrement réfléchi sur les enseignements du match aller et c’est sur ces bases que nous sommes en train de travailler dans nos séances d’entraînement. En tout cas, ce sera un match d’attaque et les enjeux font que nous ne devons pas nous tromper d’objectif.

Les joueurs savent ce qui les attend. Tout au long de la semaine de préparation, notre travail sera axé, en grande partie, sur le travail devant le but. Aussi bien au plan offensif que défensif. Le mot d’ordre, c’est marquer des buts et ne pas en prendre afin de répondre aux attentes du public », a souligné Karim Séga Diouf.

Cheikhou Kouyate (Defenseur) : « Il ne faut pas les laisser jouer »

« Nous devons défendre en équipe et cela doit commencer par les attaquants qui doivent exercer un pressing haut. Il ne faut pas les laisser jouer leur jeu. Il nous faut essayer de marquer tout en étant vigilant derrière. Je suis à la disposition de l’entraîneur. C’est lui qui décide, moi je ne me pose pas de questions. Pour moi, le plus important, c’est d’être sur le terrain, prendre du plaisir et de se donner à fond ».

Previous articleL’Afrique du Sud accepte finalement de rejouer le match face au Sénégal
Next article

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here