En manque d’efficacité devant le but, Bamba Dieng n’a pas perdu son crédit à l’Olympique de Marseille pour autant. Le jeune et prometteur attaquant de l’Equipe nationale du Sénégal reste un élément essentiel pour son entraîneur et «père», Jorge Sampaoli.

Champion d’Afrique et bien parti pour figurer dans la liste des Lions du Sénégal qui iront en Coupe du monde avec Aliou Cissé, Bamba Dieng connaît une année 2022 pleine de victoires. Une série de succès allant jusqu’à dans son club pour lui conforter une place de choix dans l’esprit de son coach. Selon les informations relayées par Foot Mercato, «Jorge Sampaoli a refusé que le club le vende cet hiver et lui voit un bel avenir en espérant qu’il reste performant à l’Om».

Titularisé pour la première fois depuis le 27 février face à Troyes, le jeune attaquant sénégalais, en quête de confiance, n’avait plus trouvé le chemin des filets depuis sa bicyclette contre Strasbourg le 12 décembre 2021.

Ce dimanche, à l’occasion de la 31e journée de Ligue 1, Bamba Dieng a marqué l’un des quatre buts olympiens face à Saint-Etienne (4-2) au Stade Geoffroy-Guichard.

Un jeune au mental très fort

Buteur sur un premier penalty contre l’As Saint-Etienne (4-2) ce dimanche en Ligue 1, le milieu offensif de l’Om, Dimitri Payet, pourtant tireur désigné, a laissé un second penalty à son jeune coéquipier qui a transformé sa tentative. Un geste classe du capitaine phocéen envers le «chouchou» de Sampaoli. Le technicien argentin ayant très tôt apprécié les qualités de l’ancien pensionnaire de Diambars, jusqu’à refuser son transfert.

En effet, l’international sénégalais a tapé dans l’œil de plusieurs cadors européens. West Ham, Crystal Palace, Burnley, Newcastle ou encore Galata­rasay… Tous ont tenté de le recruter lors du dernier mercato d’hiver. Et un peu à la surprise générale, la direction de l’Om était prête à céder son jeune attaquant sénégalais de 22 ans contre une offre comprise entre 10 et 15 millions d’euros. Mais c’était sans compter avec l’entraîneur Jorge Sam­paoli. Ce dernier ayant mis son véto au départ du natif de Pikine. Il a demandé aux dirigeants marseillais de décliner les différentes offres pour le champion d’Afrique en titre.

«Bamba est un bon joueur, il peut jouer ailier ou avant-centre. On a beaucoup de confiance en lui, c’est pourquoi on a demandé à ce qu’il ne soit pas vendu en janvier», a-t-il confié dans des propos rapportés par La Provence. Avant d’ajouter : «Dieng sera très recherché au prochain mercato, on espère pouvoir compter sur lui.» Reste désormais à savoir si cela sera suffisant pour empêcher un éventuel départ du crack sénégalais, qui va jouer sa première Coupe du monde.

Thierry Henry : «Quand c’est d’instinct, il est inarrêtable»

En tout cas beaucoup sont tombés sous le charme du natif de Pikine qui a montré une force mentale lors des séries de tirs au but en finale de la Can au Cameroun et du match décisif contre les Pharaons à Dakar. A l’image de Thierry Henry qui s’est émerveillé de la bicyclette de Dieng contre Strasbourg en Ligue 1 qui n’a pas fini de faire le tour du monde.

«Bamba Dieng est un joueur d’instinct. Le plus difficile pour un attaquant, c’est quand tu as le temps. Et il faut penser de quelle manière tu veux finir. J’ai l’impression que quand c’est d’instinct, il est inarrêtable. Et quel but…», a salué l’ancien attaquant des Bleus.

Sourcelequotidien
Article précédentCAN 2023 : un report en discussion
Article suivantMarcel Desailly, ancien défenseur des Bleus : «Ce Sénégal est plus fort que celui de 2002»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here