LIGUE DES CHAMPIONS – Sadio Mané ne cesse d’impressionner cette année. Impressionnant de régularité devant le but avec Liverpool, le Sénégalais a passé un nouveau cap. De quoi lui permettre d’entrer dans la discussion pour le Ballon d’Or. Sans pour autant faire partie des favoris.

Il signe une année de prétendant. Peut-être même plus que ça. Presque de favori. Mais Sadio Mané risque de finir frustré. Encore une fois. Comme en septembre dernier. Rappelez-vous : lors des récompenses Fifa The Best, le Sénégalais avait été oublié des finalistes, mais également de l’équipe-type. Et lundi prochain, il y a de fortes chances qu’il entende le même refrain et reste encore sur le carreau dans la course au Ballon d’Or.

Cela semble déjà écrit. En Catalogne, on annonce que Lionel Messi sera l’heureux élu. Et d’ailleurs, même son coach à Liverpool, Jurgen Klopp, ne parle pas de lui. Pour le technicien de Liverpool, il y a clairement d’autres options. “Si vous donnez le Ballon d’Or au meilleur joueur de sa génération, alors vous le donnez à Lionel Messi. Mais si vous le donnez au meilleur joueur de la dernière saison, alors c’était Virgil van Dijk”, lance le technicien des Reds en songeant à son défenseur central, mais en oubliant son ailier sénégalais. Et pourtant !

Sadio Mané (FC Liverpool)

Sadio Mané (FC Liverpool)Getty Images

Plus létal !

Virgil van Dijk et Lionel Messi ont certes de sérieux arguments. Il n’y a pas de débat là-dessus. Mais Sadio Mané entre clairement dans la discussion aussi. Car son année 2019 a été presque parfaite. Pour son parcours collectif déjà, avec son titre en Ligue des champions mais aussi sa deuxième place en Premier League avec le club de la Mersey, et sa finale de la CAN perdue avec le Sénégal en juillet dernier. Mais ce qui le place dans la catégorie des prétendants est surtout son niveau personnel. Et ses buts à foison. Car il a encore passé un cap.

Aussi humble que discret dans la vie, Sadio Mané ne cesse de faire parler de lui sur les prés, où il semble en progression constante depuis des années maintenant. Et en 2019, l’ancien Salzbourg et de Southampton s’est imposé comme un serial-buteur aussi régulier qu’efficace. Il affiche tout simplement 22 buts et 5 passes décisives sur ses 29 derniers matches en Championnat. Et en C1, où il a été un acteur majeur du sacre de Liverpool, l’ailier gauche, auteur d’un doublé en 8es contre le Bayern Munich, est reparti du bon pied avec déjà deux buts cette saison, avant de retrouver Naples mercredi.

Sadio Mane

Sadio Mane Getty Images

” Sadio est parfois le seul à ne pas avoir à quel point il est bon”

Impressionnant d’efficacité, Sadio Mané est actuellement l’arme offensive numéro 1 des Reds. Car il est tout simplement plus létal. “Quand je suis arrivé (ndlr : en 2017), il était déjà incroyable. Mais il n’avait pas ce sang-froid devant le but qu’il démontre actuellement, applaudit son coéquipier Andy Robertson. Maintenant à chaque fois qu’il se présente face au but, on pense qu’il va marquer. Ça a été une année fantastique pour lui. Il a mis son jeu à un autre niveau”. Un niveau d’exception. Comme son année.

Cela ne suffit cependant pas toujours pour le Ballon d’Or. Car il y a d’autres phénomènes sur la planète football. Et surtout, les performances ne font pas toujours tout. L’aura, le charisme, le lobbying font aussi pencher la balance d’un côté ou de l’autre. Et sur ce plan-là, le modeste Mané, qui est en lice pour le trophée du joueur africain de l’année, a encore du chemin à parcourir. “La seule critique que je pourrais avoir sur Sadio est qu’il est parfois le seul à ne pas avoir à quel point il est bon”, a dit un jour Jürgen Klopp. Il doit peut-être le comprendre, histoire de devenir un peu plus qu’un simple prétendant au Ballon d’Or.

1 COMMENTAIRE

  1. La saison footballistique de Sadio MANÉ est riche à tout point de vue mais je ne pense pas qu’il fasse du Ballon d’or une obsession. Dans tous les cas il sera le premier ballon d’or africain dans un délai très cours In Cha ALLAh

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here