PARTAGER

L’Ambassadeur du Sénégal à Libreville, S.E.M. Abdoul Ciré Dia, nous apprend que le «12e Gaïndé» du Gabon a reçu 40 millions FCfa octroyés par le président de la République, le ministre des Sports et la Fédération sénégalaise de football.

La Coupe d’Afrique des Nations se joue également dans les tribunes. Pour ne pas se faire damer le pion sur ce plan, les autorités sénégalaises ne lésinent pas sur les moyens. Selon Abdoul Ciré Dia, Ambassadeur du Sénégal à Libreville, l’Etat du Sénégal a déployé beaucoup de moyens pour permettre aux supporters de l’Equipe nationale de réussir le pari de la mobilisation. «Le président de la République a donné 20 millions FCfa, le ministre des Sports 15 millions Cfa et le président de la Fédération sénégalaise de football en a octroyé 5. Cela fait 40 millions que l’Etat a mis en entier à la disposition du «12e Gaïndé» du Gabon. » Le diplomate, qui se déploie actuellement avec ses collaborateurs, renseigne d’ailleurs que le contingent de supporters sénégalais venant de Dakar rejoindra Franceville et assistera ce jeudi, au 2e match des Lions contre le Zimbabwe, après avoir raté la première sortie face à la Tunisie. « Nous avons appris qu’ils devaient être là hier (lundi), mais je crois qu’ils ont eu des problèmes à l’aéroport. Normalement, ils doivent arriver ce soir (hier) à Libreville et seront là pour le deuxième match.» De quoi espérer encore plus d’ambiance pour pousser les protégés d’Aliou Cissé, qui n’ont besoin que d’une deuxième victoire d’affilée pour valider leur qualification en quart de finale de la Coupe d’Afrique des Nations, une étape que le Sénégal n’a pas atteint depuis 2006.

Par ailleurs, l’Ambassadeur du Sénégal dans la capitale gabonaise a parlé des conditions de vie de nos compatriotes au pays de Bongo. «La communauté sénégalaise est estimé entre 30 et 40 mille, détaille-t-il. Les problèmes auxquels ils sont confrontés sont liés à l’émigration, surtout avec la carte de séjour, qui est obligatoire dans ce pays. Depuis quelque temps, l’Etat gabonais délivre au compte-gouttes les cartes de séjour, mais ça va se régler. C’est en cours de règlement. Peut-être que dans un court délai, ils vont offrir à nos compatriotes la possibilité d’avoir des cartes de séjour.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here