Après avoir souvent navigué entre la défense et le milieu en Equipe nationale, Cheikhou Kouyaté semble avoir fait son trou dans l’axe central. En témoigne le double clean-sheet réalisé face aux Djurtus en duo avec Kalidou Koulibaly.

Sa dernière prestation comme milieu de terrain, en amical contre les Lions de l’Atlas, à Rabat (1-3), laissait à désirer. Cheikhou Kouyaté a été en effet bouffé dans l’entrejeu par le pressing marocain. Evidem­ment, les critiques ont fusé sur la tête du joueur de Crystal Palace que d’aucuns ont jugé plus «apte» à jouer en défense.
Sur ce, Aliou Cissé a compris le message. C’est ainsi que contre la Guinée Bissau à l’aller à Thiès, le sélectionneur a inversé les rôles, en faisant avancer au milieu Salif Sané et en reculant Kouyaté en défense.

Si la première option «Sané au milieu» a été un flop, par contre le coach des Lions a eu le nez creux en associant dans l’axe central Kouyaté à Koulibaly. Un duo qui s’est révélé gagnant. Pour preuve, l’«Anglais» et l’«Italien» se sont tapés deux clean-sheets face aux Djurtus.

Suffisant pour conforter le sélectionneur dans son choix de faire revenir Kouyaté en défense. Et d’ailleurs, Aliou Cissé avait des raisons valables de faire ce pari au vu de la prestation en club de l’enfant de Khar Yalla, intraitable en défense centrale.

Et d’ailleurs pour consolider ce choix, Koulibaly n’a pas manqué de se féliciter de l’état d’esprit de son partenaire idéal. «Il y a beaucoup de communication avec Cheikhou. On s’entend super bien. Il m’aide beaucoup. Il me donne beaucoup de conseils et ça fait trop plaisir», a témoigné le «Roc» de Naples. Comme pour confirmer la bonne santé de leur duo.

Des sorties de balle à soigner

Mais tout n’est pas rose dans les prestations de Kouyaté. Si défensivement il fait son job, par contre il pêche au niveau de la relance. En effet, ses sorties de balle laissent à désirer avec des relances souvent approximatives et une manie à insister sur les longues balles.

Et c’est justement à ce niveau qu’il doit progresser, car derrière la concurrence est à l’affût, avec des jeunes aux dents longues qui pointent le bout de leur nez dans l’espoir de saisir leur chance à la moindre opportunité.

Ousseynou Ba, son plus sérieux concurrent

Et sous ce registre, le plus sérieux «adversaire» de Kou­yaté semble être Ousseynou Ba. Le défenseur de l’Olympiakos ayant fait forte impression contre le Maroc, bien qu’étant entré en seconde mi-temps. Sa «grinta» et sa présence athlétique étant des atouts non négligeables. Mais avec la forme du moment de Kouyaté, tant en club qu’en Equipe nationale, «Ouzin» va devoir patienter… en attendant son heure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here