PARTAGER

La Ligue sénégalaise de football professionnel est confrontée à l’un de ses premiers grands litiges. Entre l’impossibilité de déplacement à Ziguinchor du Guédiawaye Fc pour y affronter le Casa Sport, la décision de reporter la rencontre prise la veille et le refus de l’équipe hôte de rejouer la rencontre, l’on se dirige droit vers un premier blocage de la saison.

Le match entre le Casa Sport et Guédiawaye Fc, comptant pour la 6e journée de la Ligue 1, n’a pu se tenir. Pour cause, Gfc, confronté à un problème de transport, n’a pu rallier Ziguinchor. Dans un communiqué qui nous est parvenu, le club de la banlieue de Dakar revient ainsi, dans le détail, sur le déroulement des faits. «Le 7 décembre 2016, Guédiawaye Fc a été notifié de la programmation de son match contre le Casa Sport prévu le 14 décembre à 17H00 et immédiatement, le club a pris les dispositions nécessaires en réservant un vol privé dont le départ était prévu le jour du match. Malheureusement, le 13 décembre, le club a été informé que pour des raisons techniques, l’avion ne pourrait effectuer la mission du 14 (courrier justificatif transmis à la Ligue). Dans la foulée, le club a cherché à rallier Ziguinchor par le bateau, le soir même, mais celui-ci était plein. Des négociations ont aussi été entamées, grâce au soutien du Secrétaire général de l’Olympique de Ngor, afin de voyager sur l’un des vols réguliers de TransAir, mais malgré ses relations avec la compagnie, il était impossible de trouver plus de deux places. La seule possibilité qui restait était de partir par la route, mais il n’a jamais été question de passer par la Gambie, car la frontière serait fermée au moment même de partir de Dakar. Il aurait donc fallu partir la nuit, contourner la Gambie, en passant par Kolda, sans aucune maîtrise sur l’heure d’arrivée à Ziguinchor. De façon formelle, les 3 chauffeurs contactés ont parlé d’un trajet de 15 à 17 heures par la route. Faire un tel trajet et jouer un match 3 à 4 heures après pour reprendre la route 10 heures après le match nous paressait très risqué pour la santé des joueurs.» Face à une telle situation, Gfc assure avoir tenu à avertir la Lsfp, mais également son adversaire, le Casa Sport. «Le Président (du Gfc, Jamil Faye) a aussi contacté le Président de la Ligue (Saër Seck) et celui du Casa (Seydou Sané), mais ce dernier était resté injoignable (des messages vocaux et des SMS lui ont été envoyés et les preuves existent et seront transmis à la Ligue), poursuit le communiqué du Gfc. Les joueurs ont été priés de rentrer chez eux, vers 20 heures et jusqu’à tard dans la nuit, les échanges ont continué avec le Président du club et celui de la Ligue pour trouver une dernière solution. Le club s’excuse auprès de ses fans et ceux du Casa qui, comme nous, auraient souhaité voir ce match se jouer aujourd’hui, mais à l’impossible nul n’est tenu.»

Commissaire et arbitres absents, impossible de constater un forfait

La Lsfp n’a pas tardé à confirmer cette version. Dans une correspondance datée du 13 décembre 2016 et signée son Secrétaire administratif, Moussa Cissé, elle officialise le report du match en question, initialement programmé le mercredi 14 décembre à 17H au Stade Aline Sitoé Diatta. Motif : Cas de force majeure. La Ligue explique ainsi que «malgré les dispositions prises par le Guédiawaye Fc en temps utiles, l’équipe devant participer à la rencontre se trouve dans l’impossibilité d’effectuer le déplacement sur Ziguinchor. En conséquence, au regard d’un cas de force majeure, ledit match est reporté à une date ultérieure.» La correspondance envoyée à la Commission centrale des arbitres et au Commissaire du match, ce dernier et les arbitres programmés pour le match ne se sont pas présentés au stade Aline Sitoé Diatta de Ziguinchor, rendant ainsi impossible l’éventualité de faire constater un forfait. Problème, le club hôte ne l’entend pas de cette oreille et tient à sa victoire sur tapis vert (voir par ailleurs).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here