Repéchée en Ligue 1 : La Linguère prête à relever le défi du maintien

    Reléguée officiellement en Ligue 2 à l’issue de la saison 2016/2017 avec une décevante 13ème et avant-dernière place, la Linguère de Saint-Louis n’a dû son maintien en Ligue 1 qu’à la suspension de l’Us/Ouakam pour les cinq prochaines années. Elle est repêchée pour équilibrer le groupe de l’élite. Les dirigeants ont dû retenir les enseignements pour assurer d’abord le maintien.

    L’équipe fanion de la vieille cité, minée par des querelles internes, a opté pour l’expertise locale avec un groupe de performance de 25 joueurs essentiellement recrutés au niveau des clubs locaux. Notamment l’Université Gaston Berger et Ndar-Guedj qui sont les principaux pourvoyeurs de joueurs au club du Nord.

    Le groupe est renforcé par quelques juniors promus, a aussi enregistré des recrues issues du championnat de football navétane et d’autres joueurs venus d’horizons divers. La liste de ces joueurs sera officiellement publiée la semaine prochaine. Le président du club, Dr Ahmadou Dia, et les membres de son staff, ne se sont pas encore prononcés sur les stratégies qu’ils comptent mettre en œuvre pour tirer leur épingle du jeu. Néanmoins, certains d’entre eux ont laissé entendre qu’ils sont résolument engagés à relever les défis de la saison 2017/2018.
    Etant entendu qu’ils ont pu tirer tous les enseignements des erreurs du passé.

    Objectif maintien !
    Sur l’effectif de 31 joueurs de l’année dernière, le coach Abdoul Aziz Wade, technicien reconduit pour diriger la Linguère pour cette saison 2017/2018, n’a retenu que 13 éléments ; les 18 autres ont été libérés. Un regroupement fermé est prévu à partir du 10 novembre 2017 et les dirigeants ont préféré rester à Saint-Louis pour affûter leurs armes. L’objectif de la Linguère pour la saison 2017-2018 est de tout mettre en œuvre pour se maintenir en Ligue 1.

    Le président du club, Docteur Ahmadou Dia, va boucler en 2018 sa troisième année à la tête de l’équipe. Sevrée de titre depuis 2009, le seul d’ailleurs en championnat, la Linguère de Saint-Louis, vainqueur de la première édition du championnat professionnel de football, représente à elle seule toute la région Nord et n’a plus le droit de flancher.

    En fait, à St-Louis le Diaraf passe pour un modèle à copier. C’est l’avis le mieux partagé par les supporters du club sondés le week-end dernier au stade Mawade Wade.
    Ces derniers invitent les dirigeants du club à s’inspirer de l’exemple du Diaraf, qui n’a pas hésité à recruter des joueurs de haut niveau pour rendre performante et compétitive son équipe de football.

    Et ceci a donné de très bons résultats car, précisent nos interlocuteurs, « le Diaraf a occupé la quatrième place à l’issue du championnat national de football Ligue 1 professionnel ».
    D’autres supporters comme Babacar Niang, Baye Diagne, Daouda Sène, Adama Sall, Adama Sène, etc., ont encore exhorté les dirigeants à collaborer étroitement, dans l’unité et la cohésion, pour permettre à l’équipe de retrouver son rang, ses couleurs d’antan, sa dignité.

    Un tournoi  international pour les derniers réglages

    Dans le cadre de sa préparation du championnat national de football Ligue 1 professionnel, la Linguère de Saint-Louis, selon son président, le Docteur Ahmadou Dia, organise un tournoi international de football au stade Mawade Wade de Médina Courses dans le faubourg de Sor. Il regroupera, du 12 au 14 novembre prochains, le club gambien de Real de Banjul, Trevragh Zeyna de Nouakchott (Mauritanie), le Ndiambour de Louga et naturellement l’équipe de la Linguère. Ainsi, des compétitions d’assez-bonne facture sont attendues dans l’ancienne capitale de l’Afrique occidentale française (Aof) et permettront à aux Samba-Linguère de bien préparer le championnat national 2017-2018, dont le coup d’envoi est prévu le 18 novembre 2017.

    Il convient de rappeler que la Linguère, première lauréate du football professionnel au Sénégal en 2009, qui a été reléguée en Ligue 2, a été repêchée.  Avant-dernière à la fin de la dernière édition, le club du Nord a profité de la suspension de l’Us Ouakam pour retrouver sa place dans l’élite. Les Ouakamois sont condamnés à « 5 ans de suspension » suite aux incidents qui ont marqué la finale de la Coupe du Sénégal de football, qui opposait la formation lébou à celle du stade de Mbour. Huit personnes, notamment des supporters Mbourois, ont trouvé la mort dans ces incidents et 300 blessés ont été enregistrés de part et d’autre.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here