L’attaquant sénégalais était l’une des têtes de gondole du mercato breton. Mais il tarde à s’imposer chez les Rouge et Noir, où il est pourtant arrivé «sur la pointe des pieds».

Trois mois et demi après son arrivée, le rendement de M’Baye Niang a de quoi laisser perplexe : l’attaquant sénégalais, prêté par le Torino, n’a inscrit qu’un tout petit but sous le maillot du Stade Rennais, qui joue son billet pour les 16es de finale de la Ligue Europa jeudi, face à Astana. A 23 ans, il semble pourtant s’être assagi. Mais l’ancien Milanais ne s’est toujours pas imposé comme un titulaire indiscutable à la pointe de l’attaquant bretonne.