PARTAGER

De retour de sélection avec laquelle il s’est brillamment imposé 3-0 face à la Guinée Équatoriale dans le cadre des Éliminatoires de la CAN 2019, Abdoulaye Diallo est arrivé aujourd’hui (mardi 27 juin), au centre d’entrainement de la Piverdière.

Prêté la saison dernière au club turc de Rizespor qui n’est malheureusement pas parvenu à se maintenir en Super Lig, l’international sénégalais y a disputé 19 matchs avant de céder sa place pour des raisons sportives à Gökhan Akkan (22 ans) afin que ce dernier puisse cumuler du temps de jeu en vue de la saison prochaine. Malgré cet épisode, le protégé de Christophe Revel a continué à travailler avec dans un coin de sa tête la Coupe d’Afrique des Nations. Un rendez-vous que le portier rennais n’a pas manqué puisqu’avec la sélection sénégalaise, en plus d’avoir été élu « Homme du match » face à la Tunisie, il n’a encaissé que 2 buts en 4 matchs et s’est hissé jusqu’en quart de finale (ndlr : le Sénégal éliminé par le Cameroun aux tirs au but (0-0, 4-5)).

Paul Nardi parti cet hiver, Benoit Costil ayant rejoint Bordeaux, Abdoulaye Diallo, comme Raïs M’Bolhi ou Edvinas Gertmonas, postule tout naturellement à une place de numéro 1 dans les cages rennaises. Interrogé lors de la conférence de presse de reprise au sujet de la hiérarchie des gardiens, Christian Gourcuff avait répondu : « Avec Abdoulaye, Raïs et Edvinas, nous avons trois gardiens. Rien n’est figé. Tout le monde regrette le départ de Benoît. Il a fait son choix, on le respecte mais les choses avancent en parallèle. C’est vrai que j’aime bien fixer les choses, mais elles vont se faire d’abord avec les intéressés ».  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here