À deux mois de la Coupe du monde, Russie-2018, le coaching d’Aliou Cissé, le système de jeu des Lions, le rendement de Sadio Mané…, font débat au Sénégal. Consultant apprécié de Canal Plus et membre de la Génération-2002, Habib Bèye a donné son avis sur les sujets. Il était sur le plateau de Radio foot international (RFI), qui a été enregistré ce mercredi à Dakar, à l’Ucad.

Ouzbékistan-Bosnie

« Les matches n’étaient  pas concluants en terme de résultats, après, ils avaient pour objectif, de donner du temps de jeu à certains. Certes,  les matches amicaux permettent de trouver des automatismes, mais il faut que tout le monde se sente concerné.

Si vous faites tourner, cela permet de ne pas avoir une équipe figée. Et si vous avez une équipe fixe à quelques mois du Mondial, vous risquez de décourager les autres. Aliou doit gérer son équipe en fonction d’un évènement qui arrivera.

Système de jeu, fond de jeu

« C’est une idée figée du football. A mon avis, l’importance c’est l’animation. On a tapé sur tous les entraîneurs qui ont fait des innovations. Laurent Blanc, l’avait tentée lors d’un PSG-City, et on l’avait pointé du doigt. Sauf que là, il a essayé avant l’échéance et je pense qu’il va s’en servir.

Il faut retourner à notre place. Le Sénégal, même en 2002, n’avait pas le fond de jeu de l’Espagne ou du Brésil. Dans la hiérarchie du football, le Sénégal n’est pas au niveau des grandes nations européennes ou du Brésil… Par contre sur une compétition on peut faire grand-chose.

Rendement de Sadio Mané

« Le rendement de Sadio Mané, c’est à l’image des grandes stars, c’est tout à fait logique. Messi n’a jamais eu en Argentine, le niveau qu’il peut avoir au Barça. Ronaldo, même s’il a gagné l’Euro, il a connu des difficultés en sélection. Les automatismes ne sont pas les mêmes.

Génération-2002 vs Génération-2018

« Aujourd’hui dans cette génération on parle de Sadio Mané, je ne dis pas que Sadio mané est le seul à pouvoir individuellement faire la différence mais, nous (en 2002), on avait des joueurs incroyables sur toutes les lignes, qui pouvaient faire la différence à chaque moment.

Fadiga supérieur à Mané

« Dans cette génération, il n’y a pas de Kalidou Fadiga. Tu as Sadio mais Kali, c’est un autre niveau, c’est un génie du football. Même si chaque weekend Sadio fait de belles choses en Angleterre, Kalidou était juste exceptionnel. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here