Pendant longtemps, très longtemps, Sylvain Ndiaye a parcouru le monde en culotte courte, en quête de sensations fortes. Sur les différents terrains européens qui ont été les théâtres de ses œuvres les plus accomplies, l’ancien international sénégalais a laissé des traces indélébiles.

Formé aux Girondins de Bordeaux, Sylvain Ndiaye y joue son premier match en première division face à l’OGC Nice le 25 janvier 1997. En 1999 il rejoint le Toulouse FC dont il devient un titulaire, puis signe au Lille OSC l’année suivante. Il est sélectionné pour la première fois en équipe du Sénégal de football le 30 décembre 2001, pour un match amical face à l’Algérie, avec laquelle il participe à l’épopée en Coupe du monde de football de 2002 et à la Coupe d’Afrique des nations de football en 2002 (finaliste) et 2004. Il compte à la fin de sa carrière internationale, en 2006, 24 sélections.

En 2003, il signe à l’Olympique de Marseille dont il est un joueur important pendant deux saisons. Il part alors en Espagne, à Levante puis Tenerife. En 2008, il fait son retour en France, au Stade de Reims où il passe un an et demi difficile. Il s’engage en 2010 avec l’AS Cannes, où il termine sa carrière en National, en 2011.

Avec les Lions, ses passes lumineuses faisaient chavirer les cœurs et le Sénégal du foot chantait en chœur sa finesse technique, son inspiration. Son sens du jeu. Dès son entrée en équipe nationale, le 30 décembre 2001, en match amical contre l’Algérie, les promesses étaient belles. Au finish, la Tanière a été pour lui une forteresse imprenable, même si son talent faisait l’unanimité.

Difficile d’ouvrir le livre de l’ancien footballeur, Sylvain Ndiaye, sans s’arrêter sur le chapitre de la Tanière. Ce joueur binational, qui suscitait beaucoup de fantasmes, est reparti sans que les Sénégalais ne récoltent les fruits que son potentiel promettait.

Seulement, l’ancien international sénégalais, qui a raccroché ses campons après 18 ans de carrière (1993-2011), n’avance plus balle au pied, mais stylo en main. Il n’est plus sous les projecteurs, mais dans l’ombre, pour mieux apprécier le spectacle et en tirer la quintessence. Ce footballeur, un des rares à son époque, à comprendre que faire une passe au bon endroit, au bon moment et au bon partenaire, vaut tout le reste, est devenu dénicheur de pépites.

Recruteur pour les Français. «Scout» pour les Anglais. Valence lui a mis le pied à l’étrier, PSG lui a donné une reconnaissance mondiale, Liverpool, champion d’Europe, en a fait son œil en Espagne et au Portugal pour asseoir davantage son hégémonie.

En effet, Sylvain Ndiaye rejoint les rangs de Liverpool en tant que scout afin de repérer des talents en Liga. L’ex-international sénégalais évolue au côté de Kiko Espinar, actuel chef de la cellule de recrutement des Reds pour l’Espagne. Âgé de 45 ans, celui qui fut finaliste de la Coupe de l’UEFA avec l’OM n’a donc pas quitté le monde du ballon rond.

SourceAfriquesports
Article précédentKeita Balde- “On espère rendre fier les supporters et tout le peuple sénégalais!”
Article suivantSadio Mané refuse la main de Klopp à la fin du match

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here