SALZBURG, AUSTRIA - DECEMBER 15: Sadio Mane of Salzburg celebrates after a goal during the tipp3 Bundesliga match between Red Bull Salzburg and SV Mattersburg at Red Bull Arena on December 15, 2012 in Salzburg, Austria. (Photo by Andreas Schaad/Bongarts/Getty Images)

L’Autriche est une terre de sport, c’est inéluctable. Réputé pour sa notion presque viscérale des sports d’hiver et notamment du ski alpin, ce pays alpin a également d’autres cordes à son arc. Si chaque enfant autrichien rêve de devenir le prochain Marcel Hirscher ou Anna Fenninger, l’Autriche a d’autres atouts en son pays. Le football, le handball, le tennis avec Dominic Thiem, entre autres.

La notoriété sportive de ce pays est d’ailleurs si importante que de nombreux évènements sportifs ont pour habitude d’y être organisés : de courses de Coupe du Monde de ski alpin à un Master 1000 de tennis, en passant par une compétition de jeu, les Autrichiens savent recevoir. Sadio Mané l’a bien compris, en rejoignant le Red Bull Salzburg en 2012, il s’est ouvert à une qualité de jeu impressionnante et à un futur personnel radieux, que nous connaissons désormais tous ! Retour sur le passage de Sadio Mané en terre autrichienne, au sein du plus grand des clubs locaux.

Légende : Mané connaît bien la ville de Mozart

Arrivée au FC Metz

Metz Quand Sadio Mané débarque à Salzburg dans le Land autrichien du même nom, il ne connaît pas la confiance qui le définit actuellement. En Lorraine, il aurait dissimulé une pubalgie à ses dirigeants pour être assuré d’avoir quelques minutes de temps de jeu. Le club messin descendu en national à la fin de la saison, le natif de Bambali s’envole pour Londres et les Jeux Olympiques 2012. Il y réalise avec la sélection nationale jeune, de belles choses. Bien qu’il ait à plusieurs reprises, tapé dans l’œil des spécialistes grâce à sa vitesse et sa technique démontrées à Génération Foot puis au FC Metz, ce tournoi olympique laisse présager pour la première fois, une vraie idée de ce qu’il pourrait devenir.

Il a 20 ans et signe contre 4 millions d’euros, dans la foulée pour le Red Bull Salzburg, un club ayant la réputation d’éclore d’illustres talents. L’histoire est en marche.

Une nouvelle formation à 20 ans

La liste est bien trop grande… Mais en rejoignant le RB, Sadio Mané vient de rejoindre l’équivalent d’un centre de formation professionnelle. Depuis plusieurs années, les plus grands clubs s’arrachent les services de joueurs faisant les beaux jours de Salzburg. Vous en connaissez forcément, Haaland en tête, parti il y a quelques mois pour Dortmund et qui n’a pas mis beaucoup de temps à s’adapter au niveau européen. Le français Upamecano est de la même trame, tout comme Kevin Kampl quelques années auparavant.

Sous l’égide de Roger Schmidt, il ne faut pas beaucoup de temps à Mané pour exploser. Deux saisons pleines, meilleur buteur du club en 2013/14, il inscrit au total la bagatelle de 45 buts en 87 rencontres. Sa timidité en dehors du terrain est à l’opposé de ce qu’il propose balle au pied. Il fut déjà un véritable poison pour les défenses adverses et rappelait à l’ordre les anciens de la Bundesliga venus terminer leurs carrières en Autriche dans la ligue du même nom.

Deux saisons après ses premiers ballons touchés à la Red Bull Arena, les dirigeants autrichiens ne peuvent plus retenir la star montante de l’équipe. La politique du club n’étant pas celle-ci, Mané part fier du RBS avec pour le club, le sentiment d’avoir fait éclore un nouveau prodige au haut niveau. Direction le sud de l’Angleterre et Southampton, pour 15 millions d’euros.

Vous connaissez la suite

Légende : Mané fait les beaux jours de Liverpool

En grappillant quelques minutes, notamment lors des coupes nationales en début de saison, Mané ne met pas longtemps à faire savoir de quel bois il se chauffe. Il devient rapidement titulaire et affole les supporters des Saints, notamment en février 2015 où il signe le triplé le plus rapide de l’histoire de la Premier League, en 2 minutes 56 face à Aston Villa. Efficace. À la fin 2016, il signe à Liverpool pour devenir tout simplement, l’un des meilleurs footballeurs de la planète. Rapide, technique, altruiste, il est un atout indéniable pour les Reds. Trois fois meilleur joueur du mois en PL, il a remporté la Ligue des Champions en 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here