L’Equipe féminine du Sénégal disputera les barrages d’accès à la Coupe du monde 2023 en février en Nouvelle-Zélande. Les Sénégalaises ont décroché leur billet face à la Tunisie (0-0, 4-2 aux tirs au but), ce 17 juillet à Casablanca, en match de classement de la Can 2022.

Cette fois, les Sénégalaises n’ont pas craqué aux tirs au but, contrairement à ce qui leur était arrivé en quart de finale de la Can 2022 féminine, face à la Zambie. Même si Hapsatou Diallo a vu sa tentative repoussée par la gardienne de but adverse, Nisren Zenzi (entrée en jeu exprès), les Lionnes ont cette fois été les meilleures dans cet exercice, les Tuni­siennes échouant par Mariem Houij et Ghada Ayadi.

Entre le Sénégal et la Tunisie -dont c’était également la deuxième participation à la Can- ce seront donc les Ouest-Africaines qui disputeront un tournoi international de repêchage pour la Coupe du monde 2023, en février en Nouvelle-Zélande.

«Il y a toujours une seconde chance»

«On est très heureuses et très fières de nous, de toute l’équipe, a réagi la milieu de terrain Bineta Seck après la rencontre. Il ne faut jamais baisser les bras. Il y a toujours une seconde chance et il faut savoir la saisir.»

Sénégalaises et Tunisiennes ont été au coude-à-coude durant toute cette partie, les deux sélections se procurant plusieurs occasions franches. Mais personne n’a trouvé la faille. Bineta Seck assure qu’elle et ses coéquipières ont alors su rester calmes et n’ont pas trop repensé au match face aux Zambiennes. «Ça a été un peu difficile, mais on sait comment est le football. Donc, on a réussi à passer à autre chose», souligne-t-elle.

Mame Moussa Cissé : «Le contrat est rempli»

«Le contrat est rempli, même si on se dit qu’on aurait pu aller plus loin. Mais on ne va pas être trop gourmand, conclut le sélectionneur Mame Moussa Cissé. Ce que je retiens, c’est que cette équipe du Sénégal, pour une seconde participation à la Can, a écrit beaucoup de pages : on a marqué notre premier but dans ce tournoi, on a décroché une première victoire puis une deuxième, on se qualifie pour les quarts de finale. Et, ce soir (hier), on continue l’histoire pour aller en Coupe du mon­de.»

Quant à la suite, le technicien sénégalais affiche un certain optimisme. «Ce qui est sûr, c’est que cette équipe a une grande marge de progression. On fait maintenant partie des grandes nations d’Afrique mais il faudra apprendre à gagner en Afrique. C’est important. Nous repartons avec un sentiment de fierté et de satisfaction. Maintenant, il faudra traduire tout ça en actes sur le terrain pour avoir une équipe compétitive capable de gagner en Afrique», a confié Mame Moussa Cissé.

SOURCELequotidien
Previous articleFodé Ballo-Touré et le Milan pas favoris en Serie A
Next articleNational 1 : Ajel et Hlm promus en Ligue 2

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here