Plus attractif et plus dense, le football féminin est de plus en plus respecté. Au Sénégal, il se pratique depuis 1974. Mais son essor est plombé par la rareté des structures adaptées à sa pratique et sa relégation au second plan. Des obstacles que l’Académie Dakar Sacré-Cœur transcende grâce à ses installations de dernière génération. Elle est l’unique académie à disposer d’une équipe sénior féminine. Zoom sur cette formation d’Amazones passionnées de foot.

Mis à part le fait qu’elles sont toutes des femmes, l’autre aspect qui les lie est l’amour du foot, un sport qu’elles pratiquent toutes depuis leur tendre enfance avec passion. En atteste la mine radieuse qu’elles affichent, malgré les exercices ardus dont elles s’adonnent. Avec le ballon rond, ces filles entretiennent une longue histoire d’amour jalonnée de jugements, de moqueries, d’incompréhensions qu’elles ont su transcender pour poursuivre leur rêve.

‘’C’est très dur de jouer au foot, au Sénégal, quand on est une fille. Il y a toujours des préjugés sur le sport, sur notre physique et parfois même, on le subit au sein de nos familles’’’, confie l’entraineur adjointe, au détour d’une conversation.

Créée en 2005, il a fallu attendre 16 ans pour voir le lancement d’une équipe féminine à Dakar Sacré-Cœur. Ainsi, l’équipe a vu le jour en 2017 et s’engage en 2e division la même année. Elle aurait même pu créer l’exploit de la montée en une année d’existence, mais un petit point les empêchera d’accéder à l’élite. La saison 2018-2019 sera la bonne. Sous l’ère Soukèye Cissé, l’équipe accède en 1re division. En 4 ans d’existence, du chemin a été parcouru, entre la 2e division et l’élite féminine où évolue l’équipe présentement.

La volonté de se doter d’une équipe féminine à DSC n’est que la continuité d’un projet d’ensemble. ‘’Avoir une équipe féminine fait partie du projet global du club. On a un partenaire, l’Olympique Lyonnais, qui a une section féminine qui est la meilleure du monde. Donc, c’est bien de s’y intéresser’’, renseigne David Lobertie, Directeur sportif.

Cette saison, l’équipe est classée 2e de la poule B, à l’issue de la phase aller, avec 8 pts derrière Amazones de Grand-Yoff (12 pts). Elle totalise deux victoires, deux matchs nuls et une défaite concédée contre le leader. Un bon rang, malgré les nombreux départs dont l’entraineur titulaire Soukèye Cissé. Son remplaçant, Mohamed Diallo, se fixe comme objectif de gagner le championnat national ; ce qui serait une première. Pour y arriver, il dispose de 20 joueuses talentueuses ; des internationales pour la plupart. L’équipe compte aussi deux internationales mauritaniennes qui l’ont rejointe cette année. ‘’L’une d’elle s’est déplacée avec ses moyens pour passer les tests’’ de sélection, confie M. Dièye.

En avance sur les autres académies telles que Diambars et Génération Foot qui ne disposent pas encore d’équipe féminine, Dakar Sacré-Cœur ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. En effet, le club compte passer à une autre étape. ‘’Dans le principe de développement du football féminin, nous allons mettre en place une école de football avec trois catégories : les U11, les U15 et les U17. Pour qu’on ait une formation comme chez les garçons’’, révèle le chargé de mission de l’académie dakaroise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here