PARTAGER

Il y avait une très belle affiche anglaise cet après-midi, et dans une enceinte de rêve, puisque Manchester United accueillait Everton à Old Trafford. Une rencontre symbolique donc, puisque Wayne Rooney retrouvait son ancienne maison.

Privé de Paul Pogba, José Mourinho sortait une composition classique, avec un double pivot composé de Matic et de Fellaini tout de même. Romelu Lukaku était bien présent sur le front de l’attaque, épaulé par Marcus Rashford aligné côté gauche. En face donc, une équipe des Toffees dans le dur, qui pointait à une triste 17e place malgré un mercato astronomique, où plus de 150 millions d’euros ont été dépensés.

Et la rencontre démarrait bien mal pour le club de Liverpool, puisqu’après seulement 4 minutes de jeu, Matic servait Valencia, qui d’une reprise de volée en pleine lucarne, battait un Pickford impuissant (1-0).

Une entame de rencontre idéale donc pour les locaux, qui asphyxiaient totalement leur rival de l’après-midi. Seul Rooney justement tentait de remettre les siens dans le bain, avec cette frappe à la 20e minute qui a frôlé le poteau de De Gea.

Mais c’est toujours Manchester United qui avait le contrôle, et Lukaku, servi par Mata, manquait son plat du pied devant Pickford (26e). Les situations chaudes se multipliaient pour les Red Devils, et le portier des Toffees (35e), puis Jagielka (37e), se montraient décisifs.

Everton  relégable

C’est donc sur un avantage au score mancunien assez logique que les deux équipes rentraient aux vestiaires. Supérieurs en tout point à leur adversaire du soir, les hommes de José Mourinho dominaient facilement les débats.

En début de deuxième période, les Toffees montraient certains signes de rébellion, avec une intervention de De Gea devant Rooney (46e). Les troupes de Ronald Koeman parvenaient à briser des lignes de plus en plus facilement, et se frayaient de plus en plus facilement des chemins vers les derniers mètres adverses.

Les Mancuniens étaient tout de même encore dangereux, et Mata écrasait un coup franc sur le poteau droit de Pickford (65e). Lingard manquait lui une nouvelle opportunité pour aggraver le score (70e), alors que Matic voyait sa tentative lointaine frôler le montant gauche rival (75e).

Et c’est Mkhitaryan qui allait plier la rencontre (2-0, 83e). Servi par Lukaku, après un ballon mal relancé par Williams, l’Arménien n’avait plus qu’à expédier le ballon au fond des filets, avant que le goleador belge ne se mêle lui aussi à la fête (3-0, 89e). Martial y allait aussi de son petit but, sur penalty après une superbe action individuelle (4-0, 92e).

Manchester United s’empare de la deuxième place au classement à égalité totale avec City, avec quatre victoires et un nul en cinq journées, alors qu’Everton chute dans la zone de relégation (18e).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here