Mbour Petite Côte a accusé Teungueth FC son adversaire de samedi prochain en championnat, d’avoir déversé des liquides mystiques, ce jeudi, à l’occasion de son entraînement sur la pelouse du complexe sportif la Tanière, lieu qui doit abriter cette affiche de la 4e journée de Ligue 1 sénégalaise.

“Mbour Petite Côte s’indigne face au comportement anti sportif de Teungueth FC qui a perforé la pelouse du complexe sportif la Tanière lors de leur séance d’entraînement de ce Jeudi 21 Janvier 2021 pour y introduire des gris_gris et déverser des liquides mystiques”, a déploré la direction du club mbourois, dans un communiqué.
Et d’attiter l’attention de la Ligue. “Mbour Petite Côte condamne fermement ce genre de pratique et invite la Ligue Sénégalaise de Football Professionnel et la direction du complexe la Tanière d’ouvrir une enquête et de punir les pour que pareils d’actes ne se reproduisent plus.”

“Des accusations gratuites”, selon TFC

“Notre équipe s’est retrouvée dans une drôle de situation cet après-midi. Pour la première fois, samedi prochain, nous allons fouler la pelouse du complexe ” la tanière ” afin d’y rencontrer Mbour Petite Cote. Et comme à chaque fois que nous devons jouer sur une nouvelle pelouse, nous prenons le soin d’y faire au moins une session d’entraînement. Ainsi ce Jeudi après-midi, nous avons fait une séance sur la pelouse du complexe ” La tanière “. Grande a été notre surprise à la fin de notre session, de voir certains parmi nous être accusés d’avoir eu recours à des pratiques mystiques et pire d’avoir troué la pelouse pour y enterrer des gris-gris. Des accusations gratuites à cause desquelles, le groupe (staff et joueurs) a été retenu pendant 2 heures dans le complexe. Nous avons attendu patiemment, que des preuves de ces accusations soient apportées : jusqu’ici, il n’en est rien”, a démenti la direction du club rufisquois dans un communiqué.

Les Rufisquois alertent

Se défendant, TFC alerte “l’opinion publique quant à la circulation de photos sur les réseaux sociaux, tendant a ternir notre réputation. Nous sommes un club qui se professionnalise de jour en jour, nous avons un sacerdoce, celui de représenter le Sénégal au plan africain. Aujourd’hui nous avons d’autres préoccupations que celles de nous adonner à certaines bassesses. C’est nous tirer une balle dans le pied que de vouloir détruire l’outil le plus précieux de notre travail qu’est une pelouse. Nous assumerons toutes nos responsabilités si une personne apporte les preuves de ces accusations. Quand on veut tuer son chien, on l’accuse de rage. Comment nos adversaires se sont retrouvés avec des photos de notre entraînement?

Soyons prudents quant à certaines tentatives de déstabilisation. Le travail continue et nous restons focus sur notre prochaine sortie en championnat”, a expliqué la direction.

En tout cas, la Ligue Professionnelle devrait ouvrir une enquête pour tenter de savoir si ces accusations sont fondées. Surtout que les pratiques mystiques de ce genre sont interdites sur les terrains du football.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here