Depuis qu’il a quitté le Rc Lens en 2002 pour Liverpool, le nom de El Hadji Diouf raisonne jusqu’à présent dans les couloirs dudit club. Pour la simple et bonne raison : l’ancien international sénégalais détient toujours le record du plus gros transfert lors de son arrivée chez les Reds.

Après avoir passé deux ans au Rc Lens (2000-2002), venant du Stade Rennais, El Hadji Diouf est toujours dans le cœur des Lensois et de son ancien président, Gervais Martel. Justement, celui que l’ancien international sénégalais considère comme son confident, a été l’origine de son transfert à Liverpool en 2002. Et d’ailleurs Gervais Martel aime souvent le rappeler en déclarant : «Le transfert de El Hadji Diouf a Liverpool est le plus gros transfert que j’ai jamais fait».

En effet, recruté en 1999 par le Rc Lens, le double Ballon d’Or africain (2001-2002) a été transféré à Liverpool contre une somme estimée à 15 millions d’euros. Un contrat signé avant le Mondial 2002 où Diouf et les Lions ont brillé en se hissant en quart de finale. Une grosse opération pour les dirigeants lensois qui l’avaient fait venir de Rennes contre 5,35 millions d’euros. Depuis, cela fait maintenant 19 ans, l’ancienne star des «Sang et Or» détient le record du plus gros transfert du club.

Loïc Badé bien parti pour battre le record de Diouf

Mais ce record pourrait tomber avant la reprise du championnat de Ligue 1. En effet, selon Sports.fr, la belle saison du Rc Lens, avec à la clé une prometteuse septième place, a mis les troupes artésiennes sous le feu des projecteurs. De nombreux joueurs lensois suscitent ainsi des convoitises sur le marché des transferts. Un mercato estival qui pourrait donner lieu à un mouvement historique chez les «Sang et Or».

Auteur de solides performances en défense centrale à seulement 20 ans, le jeune Loïc Badé compte ainsi parmi les Lensois les plus convoités. En quête d’un défenseur central afin de compenser le départ de Damien Da Silva, le Stade Rennais en aurait fait l’une des priorités de son recrutement. Rennes serait d’ailleurs déjà passé à l’attaque avec une offre estimée à 12 millions d’euros plus trois en bonus. Une proposition rejetée par le club lensois. Le Rc Lens exige en effet pas moins de 25 millions d’euros pour laisser partir son jeune défenseur.

Un tarif qui vaudrait à Loïc Badé de devenir le joueur lensois le mieux vendu de l’histoire des «Sang et Or». Un statut qui revient toujours à El Hadji Diouf, vendu, rappelons-le, à 15 millions d’euros à Liverpool en 2002.

Sourcelequotidien
Article précédentPape Matar Sarr : “Une fierté de partager le terrain avec des joueurs comme Gana Guèye, Sadio Mané “
Article suivantMercato : Saint-Etienne veut se débarrasser d’Assane Dioussé cet été !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here