PARTAGER

En Chine depuis un an, Papiss Demba Cissé n’a rien perdu de son instinct de buteur malgré le changement de décor, de vie et de manière de penser football. 

Exilé dans le lointain championnat chinois, Papiss Cissé s’est vite accommodé du décalage horaire. Apprivoisant la langue chinoise et les changements environnementaux pour mieux s’exprimer sur le terrain. De plus en plus, la Super League chinoise attire les stars du ballon rond mondial. Carlos Tevez, Hulk, Oscar, Ramirez, Demba Ba ou encore Papiss Cissé ont tous sillonné les pelouses de l’empire du Milieu. Pourtant, il y a deux ans, l’ancien attaquant des Lions rejetait toute option de jouer dans ce pays. «Je peux vous certifier que je ne jouerai pas en Chine», avait-il clamé haut et fort. Mais comme dans la vie il ne faut jamais dire jamais, Cissé a été rattrapé par la patrouille. Il a changé son fusil d’épaule et de discours. Il émarge actuellement à Shandong Luneng. Malgré le règlement qui impose d’inscrire cinq joueurs étrangers dont trois pour jouer le match, Cissé qui partage la même formation avec les Italiens Diego Tardelli ou Graziano Pele, qui alternent sur le front de l’attaque de Shandong Luneng, n’a pas levé le pied. La présence des deux internationaux italiens n’a pas été un frein dans son explosion. Cissé est plus que performant. Auteur de 6 buts en 8 matchs de championnat, il enflamme la ligne offensive de son équipe. S’il a été réticent quand les chinois faisaient des pieds et des mains pour le recruter à l’été 2015, Cissé a retourné sa veste, et il en a donné les raisons. «J’aime bien les découvertes. Mais venir en Chine est une possibilité que je n’avais jamais envisagée dans ma vie. Le monde du sport est très vaste. Mais c’est un choix», rectifiait-il. Et de poursuivre : «Swansea, West Brom et Middlesbrough, trois bons clubs anglais, voulaient me recruter. J’ai fait le choix de rejoindre la Chine pour relever un défi. Un challenge s’est présenté et je me suis dit pourquoi pas. Le championnat chinois est actuellement dans un autre tournant, de très grands joueurs y évoluent, donnant un niveau standard à la Super League (élite du football chinois). On se rend compte, une fois sur place, que les gens aiment le foot comme partout dans le monde. C’est une découverte de plus pour moi et j’estime avoir fait le bon choix. Tout de même, je ne nierai pas l’attrait financier, mais le plus important, pour un footballeur, c’est se donner du plaisir et d’en procurer sur un terrain».

L’international sénégalais s’est signalé très tôt cette saison. Dès la 1ère journée contre Tianjin Teda, il y va de son petit but dans la victoire 2-0 de son équipe. Ayant manqué la 2ème journée, Cissé remet ça avec un doublé contre Changchun Yatai (victoire par 2-0). L’ancien joueur de Newcastle enchaîne devant Shanghai SIPG (défaite par 2-1). Cissé restera muet lors des 6ème , 11ème et 12ème journées au cours desquelles il a pourtant joué 90 minutes. Maisle 13ème tour sera le bon. L’attaquant sénégalais revient avec un but et score à nouveau lors de la 14ème ronde pour porter son total à 8 réalisations, soit le deuxième meilleur ratio derrière Diego Tardelli (9 buts). Cissé a déjà battu son nombre de buts de la saison dernière qui l’avait vu terminer ses 13 matchs avec 5 billes.

Fort à domicile, faible à l’extérieur

Actuel 4ème de la Super League, Shandong Luneng de Papiss Demba Cissé est à 25 points pour 7 victoires, 4 nuls et 3 défaites. Il n’y a pas encore péril en la demeure. Mais, si Shandong Luneng a perdu du terrain sur ses concurrents directs comme Guangzhou Evergrande (1er, 37 pts), Shanghai SIPG (2ème, 36 pts), Hebei China Fortune (3ème, 29 pts), c’est à cause de sa fébrilité hors de ses bases. Cissé et ses coéquipiers sont loin de leurs performances à domicile. Shandong Luneng est 7ème à ce niveau avec 8 points récoltés en 2 succès, et 2 partage souvent des points. Shandong Luneng a peu marqué (8 buts). Tout le contraire à la maison où Shandong Luneng est bien classé (4ème, 17 pts). C’est dans leur jardin que les attaquants sont également plus tranchants. Ils ont craché le feu 17 fois.

Au classement général de la meilleure défense du championnat, Shandong Luneng n’est pas mal en étant 2ème avec seulement 13 buts encaissés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here