Senegalese Pape Matar Sarr runs with the ball at the Stade Me. Abdoulaye Wade in Diamniadio on June 4, 2022, during the first day of the CAN 2022 qualifiers against Benin. (Photo by SEYLLOU / AFP) (Photo by SEYLLOU/AFP via Getty Images)
Pape Matar Sarr, nominé pour le Prix du meilleur jeune espoir de la Confédération africaine de football (CAF), a terminé en toute beauté la saison 2021-2022, qu’il a entamée en remportant le titre de champion d’Afrique.
Après des débuts timides en sélection nationale et une titularisation difficile en juin dernier, contre le Togo (2-0) pour la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2023, le jeune footballeur a vite remonté la pente.
Ciblé par des critiques après sa première titularisation que certains jugeaient prématurée, il a dû prendre son mal en patience.
Mis en retrait par un sélectionneur national déterminé à le protéger, le natif de Thiès (ouest) a pris part à la campagne victorieuse des Lions à la dernière CAN, en janvier et février 2022.
Même s’il n’était plus dans la peau d’un titulaire, Aliou Cissé est resté confiant à son égard et l’a fait jouer les dernières minutes de la demi-finale, contre le Burkina Faso (3-1).
Dans des entretiens avec la presse, le sélectionneur national du Sénégal ne manquait jamais l’occasion de rappeler que l’ancien sociétaire du FC Metz (France) faisait partie des tout prochains cadres de l’équipe nationale senior.
Cissé est passé de la théorie à la pratique en le titularisant lors de la première journée des éliminatoires de la CAN 2023, contre le Bénin (3-1).
Cette titularisation a permis au jeune footballeur de faire étalage de son talent et de faire remonter sa cote de popularité chez les supporters des Lions.
Pape Matar Sarr fait partie des joueurs qui, aux côtés de Sadio Mané, ont montré contre les Ecureuils du Bénin une copie propre, à la grande satisfaction du public sénégalais.
Certains ont été inquiétés par ses débuts poussifs, mais l’ancien joueur des U17 du Sénégal a démontré, lors du match contre le Rwanda (1-0), ce qu’il a appris lors des longs mois passés sur le banc des remplaçants.
Au moment où la mue se prépare dans l’axe médian des Lions, le jeune international peut s’estimer heureux d’avoir fait assez bonne figure pour pousser le sélectionneur national à coucher son nom parmi ceux des joueurs appelés à prendre le relais.
En le présélectionnant pour son Prix du meilleur jeune espoir, la CAF montre que Sarr peut faire partie des vedettes de demain.
Krépin Diatta est, avant Pape Matar Sarr, le dernier footballeur sénégalais à être nominé par la CAF pour cette distinction. L’ancien joueur d’Oslo FA n’avait pas remporté le titre, mais il a gravi les échelons en devenant un footballeur majeur en équipe nationale.
S’il n’avait pas été freiné par une blessure, l’attaquant de l’AS Monaco aurait fait partie des vainqueurs de la CAN, le 6 février dernier, à Yaoundé.
SOURCEaps
Previous articleBayern – Lahm ne s’inquiète pas pour un départ de Lewandowski : «On a Sadio Mané…»
Next articleBernard Mendy, directeur technique de l’Etoile Lusitana :”Nous avons décidé de ne plus aller en Coupe CAF”

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here