L’Olympique de Marseille a-t-il suffisamment rendu hommage à son ancien président (2005-2009), Pape Diouf, décédé mardi des suites du coronavirus ? Le communiqué laconique publié par le club phocéen n’a en tout cas pas été du goût de plusieurs proches du défunt, dont l’actuel directeur général de l’OGC Nice, Julien Fournier, secrétaire général de l’OM durant l’ère Diouf et proche ami du Sénégalais.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Reposes en paix 🙏🙏

Une publication partagée par Galsensfoot.com (@galsenfootsen) le

«Je ne cherche pas à entrer dans une polémique, mais je suis abasourdi par le manque d’authenticité, de chaleur des dirigeants actuels de l’OM à son égard, depuis sa disparition. J’ai lu des hommages autrement plus touchants venant du PSG ou de Jean-Michel Aulas, avec qui on a pourtant durement ferraillé. Avec Aulas, c’était extrêmement violent dans les mots, et, malgré ça, Lyon a fait preuve d’une grande classe», a fait remarquer le Niçois pour Ouest-France. «J’espère sincèrement que la direction de ce club aura la grandeur de rendre un hommage à la hauteur de ce que représente Pape dans l’histoire de l’OM et de tous ceux qui l’aiment», a-t-il ajouté dans les colonnes de France Football.

Et Fournier de rappeler le comportement des dirigeants actuels à l’égard de son mentor. «Je considère qu’il méritait, de son vivant, beaucoup plus de respect de considération (il payait ses places au Vélodrome, n’a pas été invité aux 120 ans du club, en novembre dernier)», a regretté le dirigeant. Pour couper court à la polémique, le président de l’OM, Jacques-Henri Eyraud, a quant à lui promis que le club «lui rendra l’hommage qu’il mérite le moment venu» une fois le confinement terminé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here