PARTAGER

Le Directeur général de la Sonacos a accordé une large interview au quotidien Stades. Pape Dieng a parlé de la montée de son club en Ligue 1, mais également des problèmes du football sénégalais en général. Et il n’a pas caressé le sélectionneur des “Lions” dans le sens du poil.

Aprés son départ de la direction générale de la Senelec, Pape Dieng a atterri au sommet de l’organigramme de la Sonacos. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est très impliqué dans la marche du club de ladite entreprise, qui a réussi à rejoindre l’élite après une année en Ligue 2. Dans un entretien avec nos confrères de Stades, Pape Dieng a abordé sans langue de bois les problèmes du football sénégalais en pointant un doigt accusateur sur les dirigeants. Pour lui, une équipe qui ne gagne pas doit être changée. “Nous avons une fédération qui nous fait croire que quand on sort des poules on a atteint l’objectif, parce qu’avant on ne sortait pas des poules. Et tout se passe comme si de rien n’était. Il n’y a rien, on les laisse continuer sans problème. Moi, ce que je veux c’est que le Sénégal gagne une Coupe d’Afrique, une Coupe d’Afrique des clubs, que notre équipe nationale fasse mieux qu’en 2002”, dit-il à l’endroit de Me Augustin Senghor et son équipe.

​Aussi, le Dg de la Sonacos pense que si le sélectionneur national payé plus que le chef de l’Etat, n’arrive pas à faire gagner l’équipe nationale, il doit dégager. “Aujourd’hui, le sélectionneur national est mieux payé que le président de l’Assemblée nationale, le président du haut conseil des collectivités territoriales et même que le président de la République. (…) Si on dépense autant d’argent pour un Sénégalais qui gagne plus que tout le monde, il doit donner plus de plaisir au peuple. S’il ne le peut pas, il doit partir”, a-t-il lâché dans les colonnes du journal
Pape Dieng pense que Me Augustin Senghor et son équipe ne doivent pas être reconduits à la tête de la Fédération sénégalaise de football (Fsf), après leurs deux mandats pendant lesquels ils n’ont rien gagné.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here