Pape Abou Cisse rêve de titres avec l’Olympiacos, discute en direct sur les médias sociaux et se réjouit de revenir s’entraîner avec ses coéquipiers.

Il évoque également son rôle dans les deux qualifications historiques de l’Olympiacos et se déclare prêt à jouer en attaque si nécessaire.

Nous voyons que vous passez du temps sur les réseaux sociaux et que vous parlez avec vos contacts. Est-ce un moyen de communication que vous avez toujours appliqué ou est-ce que ça a été déclenché par le confinement ?

« Nous traversons une période difficile. Habituellement, je ne suis pas très actif sur les réseaux sociaux, mais c’est un moyen de communication et nous l’utilisons avec ma famille, mes amis et nos proches que nous ne pouvons pas voir. Parler en direct sur les réseaux n’est pas encore quelque chose que je fais souvent, nous avons juste dû recourir à mon contact durant ces jours difficiles. Comme vous pouvez le voir, dans mes discussions en direct sur les réseaux sociaux, je parle avec de nombreux amis au Sénégal, d’autres en Grèce et certains en France. Nous essayons de passer notre temps comme ça, de nous amuser et d’oublier en quelque sorte ce qui se passe actuellement ».

Il faut maintenant s’entraîner chez soi, au lieu de s’entraîner sur le terrain. Dans ces conditions, est-il difficile de rester en forme ?

« Il n’est pas du tout facile de s’entraîner à la maison, mais nous essayons tous de rester en forme. Ce n’est pas comme s’entraîner sur le terrain, puisque nous ne faisons pas d’exercices, ni avec le ballon, ni en termes de tactique. Tout cela me manque. Pour ce mois de restrictions à domicile, nous essayons simplement de rester en forme ».

Est-ce que l’entraînement avec vos coéquipiers vous manque ?

« Oui, l’entraînement avec eux me manque ; cela nous manque à tous car nous sommes une équipe et, ensemble, nous avons réalisé beaucoup de grandes choses. Nous nous manquons beaucoup les uns les autres parce que l’atmosphère était incroyable et que nous nous amusions beaucoup tout en travaillant dur ».

En signant avec l’Olympiacos, vous attendiez-vous à vivre des moments comme ceux que vous avez vécus contre Arsenal ?

« Quand j’ai rejoint l’Olympiacos, je savais que c’était un club de haut niveau et que tout pouvait arriver. Nous avons bien joué contre Arsenal et contre beaucoup d’autres équipes. Donc, je m’y attendais et je savais que nous pouvions y arriver parce que nous sommes une très bonne équipe, de haut niveau !

Bien que défenseur, vous avez largement contribué à deux importantes qualifications de l’Olympiacos, puisque vous avez marqué contre l’AC Milan et Arsenal. Vous attendiez-vous à apporter une contribution aussi importante à l’histoire du club ?

 

« Ces deux moments étaient en effet très importants ; marquer contre des clubs aussi prestigieux et faire en sorte que mon équipe se qualifie pour des tournois prestigieux comme la Ligue Europa et la Ligue des Champions de l’UEFA ont été des moments extrêmement importants pour ma carrière. Oui, bien que je sois défenseur, j’ai fait ma part dans le parcours de notre équipe et j’ai aidé mon équipe autant que j’ai pu. Je pourrais devenir attaquant et faire tout mon possible pour soutenir mon équipe si cela était nécessaire. Je suis grand et je peux aider de manière offensive avec mes têtes ».

Quel est votre rêve en tant que joueur de l’Olympiacos ?

« Mon rêve en tant que joueur de l’Olympiacos est de gagner des titres et nous sommes pas loin d’y parvenir cette année. Mais nous sommes à mi-chemin d’une longue pause et nous devons attendre la fin pour atteindre notre objectif ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here