L’ancien capitaine emblématique de l’AC Milan et de l’Italie, Paolo Maldini, devenu aujourd’hui un consultant respecté, s’est exprimé sur la Coupe du monde 2022 lors d’un entretien avec le média Italien, Mediaset. Évaluant les chances de l’Italie, l’italien a préféré mettre au devant la sélection sénégalaise, qui, selon lui, a de sérieuses chances de remporter le titre de Champion du monde.

« Le Sénégal est constitué d’une fabuleuse génération, si vous essayer de regarder à chaque poste, vous trouverez des phénomènes, je pense que le Sénégal à l’un des football les mieux structurés en Afrique, la fédération a une vision à long terme et il existe un vivier quasi inépuisable », dit-il.

« La génération actuelle est amenée par des joueurs exceptionnels qui brillent au plus haut niveau tel que Sadio Mané, Keita Baldé, Kalidou Koulibaly, qui est pour moi le meilleur défenseur du monde en ce moment, il y a aussi Gana Gueye qui densifie à lui tout seul le milieu de terrain. Si à cela vous ajoutez de jeunes joueurs comme Ismaila Sarr et le jeune Moussa Wagué qui a un potentiel énorme, vous obtenez un cocktail d’exception qui peut tout faire exploser », ajoute Maldini.

Pour l’ancien défenseur, considéré comme l’un des meilleurs à son poste dans l’histoire du football, si la mayonnaise sénégalaise tient au Qatar, le Sénégal pourrait aller très loin, voir même au bout de la compétition.

« Lors du mondial russe les sénégalais avaient tout pour aller loin, mais le manque d’expérience leur à jouer un mauvais tour. Pour le prochain mondial, ils seront prêts car les joueurs cadres seront plus forts que jamais et les jeunes joueurs auront confirmé leur talent. Franchement, si la sélection arrive à travailler dans la cohésion et à se fixer de bons objectifs, je les vois aller très loin lors du mondial au Qatar et pourquoi pas soulever la coupe. Je suis persuadé qu’ils seront au même niveau que les plus grandes nations », assure-t-il, rapporte Afriquesport.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here