PARTAGER

L’attaquant sénégalais Moussa Sow, qui jouera au Gabon sa troisième phase finale de CAN après celles de 2012 et de 2015, a déclaré que le retourné acrobatique, considéré comme un geste spectaculaire, est devenu naturel à son niveau.

“C’est un geste technique et je peux dire que c’est ma marque de fabrique”, a soutenu l’attaquant de Fenerbhaçe (Turquie) qui a marqué un but considéré comme étant le plus beau en 2016 par la télévision américaine (CNN). C’était le 3 novembre lors de la 4ème journée d’Europa league contre Manchester United, battu 2-1.

[themoneytizer id=”9390-28″]

 

Après 65 secondes de jeu, Moussa Sow avait illuminé le stade Sükrü Saracoglu. Sur un centre d’Hasan Ali, l’ancien lillois a effectué un retourné somptueux à l’entrée de la surface, qui a fini sa course sous la barre du gardien espagnol David De Gea, surpris.

Si CNN a plébiscité ce but, ce n’est pas le cas de la FIFA qui a décerné lundi le prix Puskas au joueur malaisien Mohd Faiz, auteur le 16 février dernier, lors du match de championnat malaisien Atlético-GO – Goianesia, d’un coup-franc jugé somptueux.

Revenant sur sa belle histoire avec le retourné acrobatique, Moussa Sow rappelle l’avoir marqué en match officiel lorsqu’il jouait au Stade Rennais (2008-2010). Et il estime que c’est un geste devenu naturel. “Je ne me force pas et si je vois que c’est le geste qui sied, je le fais tout simplement”, a dit l’attaquant sénégalais.

Après plus d’un an d’absence sous le maillot national, Moussa Sow qui est revenu en Turquie après une année passée aux Emirats Arabes unis, a marqué le deuxième but du Sénégal (2-0) contre le Cap Vert lors de la première journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, en octobre dernier.

Présent dans le groupe des 23 joueurs, il a marqué dimanche contre la Libye lors du premier match de préparation des Lions en perspective de la CAN 2017 (14 janvier au 5 février).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here