L’équipe du Sénégal a achevé mardi la première partie de sa préparation en direction du Mondial 2018 avec deux matches amicaux probants, durant lesquels certains joueurs se sont distingués avant l’annonce officielle de la liste des 23 pour la Russie.

Qui a dit que les matches amicaux ne servaient à rien ? Ce n’est certainement pas ce que pense le sélectionneur national, Aliou Cissé, au lendemain des deux matches amicaux des “Lions” de ce mois de mars. Quatre jours après avoir été tenus en échec par l’Ouzbékistan (1-1), les “Lions”ont encore obtenu un match nul (0-0) peu convaincant au stade Océane du Havre, contre la Bosnie. Lors de ces deux matches, certains joueurs se sont distingués, d’autres un petit peu moins. Bilan en forme de carnet de notes pour les 12 qui pourraient compléter la liste des 23.

Abdoulaye Diallo

Sous coté depuis son arrivée en sélection, Abdoulaye Diallo, devenu remplaçant lors de son retour de blessure, avait peu à peu disparu des plans d’Aliou Cissé. Titulaire mardi face aux Bosniens, il a saisi la chance qui lui était donnée avec talent. Impeccable dans les buts, il a tout le temps été concerné, n’hésitant pas à aller au duel. D’ailleurs, il a eu à sauver les meubles à plusieurs reprises.

Pape Seydou Ndiaye

Il est l’un des rares joueurs à avoir joué la quasi-intégralité des deux matches. Pape Seydou Ndiaye a fait une fois de plus étalage de son talent même s’il a concédé un penalty. Il a dans l’ensemble fait un match correct pour son retour. Il sera en concurrence avec Alfred Gomis qui n’a pu jouer.

Santy Ngom

Convoqué pour la première fois, Santy Ngom était attendu en tournant en l’absence de Keïta Baldé. Le Néo-international sénégalais a été au diapason, notamment lors de son baptême de feu contre l’Ouzbékistan où il a offert une passe décisive à Moussa Konaté. Mieux, il a séduit techniquement avec une bonne vision de jeu. Les observateurs l’ont déjà intégré dans la liste.

Moussa Konaté

Buteur vendredi dernier, Moussa Konaté a lui aussi rectifié le tir après avoir déçu à plusieurs reprises. Un but qui pourrait augmenter ses chances de figurer parmi les 23.

Papy Djilobodji

Associé à Alfed Ndiaye et à Fallou Diagne lors du premier match puis à Kalidou Koulibaly lors du second, Papy Djilobodji a impressionné par son sens de l’anticipation et de ses relances. Après trois ans d’absence, le Dijonnais revient en force.

Fallou Diagne

Le défenseur des Lions, Fallou Diagne a certes été toujours convoqué par le sélectionneur, mais n’a jamais convaincu. Lors du premier match d’ailleurs, il est encore passé à côté. Avec l’arrivée de Papy Djilobodji auteur d’un retour formidable, il risque de le payer cher.

Mame Biram Diouf

Mame Biram Diouf devrait certes faire partie du voyage mais il n’a pas été au rendez-vous. Son mauvais match contre la Bosnie veut tout dire. Il a été transparent en n’ayant aucune influence dans le jeu. C’est sûrement, la faute à sa récente blessure.

Moussa Sow

Les contre-performances s’enchaînent pour Moussa Sow. L’attaquant des «Lions» a une fois été décevant contre la Bosnie alors qu’il a débuté la partie. Il n’a concrétisé aucune occasion. Il a été trop discret. Du coup, il renforce une nouvelle fois la concurrence en attaque.

Armand Traoré

De retour en sélection après plus de quatre ans d’absence, Armand Traoré n’a pu marquer son come-back. Il est à court de rythme lors de deux matches. Ses centres sont limités. Pourtant, l’occasion lui a été offerte pour saisir sa chance d’autant que le côté gauche est toujours malade. Difficile pour lui d’être retenu.

Pape Souaré

C’est pareil pour Pape Ndiaye Souaré qui n’est pas encore au top notamment sur le plan physique. Deux ans après son retour en sélection, l’arrière gauche de Crystal Palace a prouvé qu’il manque encore de rythme. Du coup, ses chances de disputer le Mondial sont minces.

Moussa Wagué

Certes, il a encore sa chance de faire partie du voyage, mais n’a pas trop été dans la lumière. Moussa Wagué a été très discret lors des deux rendez-vous de mars. Malgré cela, Aliou Cissé semble être convaincu de son apport d’autant qu’il le convoque lors de chaque rassemblement.

Assane Dioussé

Lui, c’est l’un des benjamins de la tanière. Titulaire contre l’Ouzbékistan, Assane Dioussé a fait un match correct en l’absence d’Idrissa Gana Guèye et de Cheikhou Kouyaté. Ce qui lui donne un avantage de plus pour figurer dans les 23.

Baye Oumar Niasse

Encore du déchet, bien sûr. Baye Oumar marche certes avec son club Everton, mais n’a jamais fait l’affaire en sélection. Une fois de plus, il a déçu pour sans doute les deux matches de la dernière chance. Il risque gros.

Henri Saivet

Lui, il pourrait avoir la chance de figurer parmi les 23 en raison de son profil de tireur de coup franc. Un profil qui manque à l’équipe. Mais, hormis cela, Henri Saivet est passé à côté lors des deux rencontres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here