PAPEETE, FRENCH POLYNESIA - SEPTEMBER 22: Bokinha of Brazil is challenged by Ngalla Sylla of Senegal during the FIFA Beach Soccer World Cup Tahiti 2013 Group C match between Brazil and Senegal at the Tahua To'ata stadium on September 22, 2013 in Papeete, French Polynesia. (Photo by Shaun Botterill - FIFA/FIFA via Getty Images)

Après la fin de la phase de poules du Mondial de Beach Soccer, l’équipe du Sénégal qui a fini première du groupe D, se tourne vers les quarts de finale.

Vainqueurs (3-5) du Portugal champion en titre, en phase de poules, les Lions du Sénégal veulent continuer à impressionner. Cela passe par un autre exploit en quarts de finale dès ce jeudi (12h GMT) face au Brésil la nation la plus titrée avec 14 trophées. Le sélectionneur national, Ngalla Sylla a évoqué l’adversaire et ce qu’il faut à ses hommes pour écarter les Brésiliens qu’ils avaient déjà battus (5-4) lors de la Copa Lagos, en 2019.

“Le Brésil, un géant”

“Pour moi, même si avec la défaite, on a tenu. Pour moi, le plus important c’était de gagner pour faire un carton plein, mais Dieu l’a voulu ainsi. Après, il fallait faire un choix en ne faisant pas jouer certains pour éviter des cumuls de cartons parce qu’il fallait penser au prochain match qui sera très déterminant. On est devant le Brésil, un géant, un grand qu’on ne présente plus. Donc, on a un match très important jeudi.”

“Mouiller le maillot”

“S’il plaît à Dieu, on va continuer le travail et faire le maximum pour gagner le Brésil. En tout cas, il n’y aura pas de calculs. C’est un match qu’il faut jouer à fond, se batrre, mouiller le maillot et représenter dignement le Sénégal pour atteindre l’objectif. J’ai confiance en mes joueurs, à la Fédération sénégalaise et à mon staff. Je pense qu’on mettra tous les moyens pour gagner ce match.”

Le technicien sénégalais est également revenu sur la première défaite de son équipe dans ce Mondial, face à Oman, lors de la dernière journée de la phase de groupes. “On a perdu devant Oman. Il y a des regrets car c’est un match qu’on voulait gagner pour faire un carton plein. C’est avec beaucoup de regrets parce que pour moi c’était le match le plus facile du tournoi mais malheureusement on l’a perdu. Mais quand-même il fallait signaler l’absence de certains cadres parce qu’on jouait avec beaucoup de calculs pour éviter des cumuls de cartons. Il fallait retenir certains joueurs qui avaient déjà un carton. Et une fois qu’ils avaient un deuxième carton, ils ne jouaient pas le quart de finale alors que la qualification était acquise et même la première place. Dieu merci, on est premier de notre poule après l’Uruguay deuxième, le Portugal troisième et Oman dernier.”

SourceIgfm
Article précédentMercato : Kayserispor annonce l’arrivée de Mame Thiam !
Article suivantListe des Lions : Aliou Cissé face à la presse, ce vendredi

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here