Mondial 2018, ancien attaquant N°1: Aliou Cissé a t-il renié Mame Biram ?

    Il fût un temps où Mame Biram Diouf était parmi les premiers convoqués par Aliou Cissé. Aujourd’hui, il ne semble plus faire parti des cibles du sélectionneur national qui, depuis 3 matches, ne l’a plus convoqué et l’a aussi oublié pour la double confrontation contre l’Afrique du Sud.

     
    Les sélectionneurs nationaux confectionnent leur liste au gré de leurs certitudes. La forme du moment entre en compte, les profils des joueurs et également le comportement du joueur dans un groupe. Autant de critères qui font une sélection. Aliou Cissé ne devrait pas être loin de ce baromètre quand il s’enferme dans son bureau pour choisir les hommes qu’il pense pouvoir l’épauler dans sa quête de résultat positif. Néanmoins il y a des absences prolongées comme celle de Mame Biram Diouf qui intriguent.
     
    Cela fait 5 matches même s’il était convoqué, mais forfait contre le Burkina (donc 3 matches), que le joueur de Stoke City n’est plus dans le viseur du technicien aux dreadlocks. Un changement d’idées sur Diouf qui fait tilt dans la tête de certains observateurs. D’autant qu’Aliou Cissé a défendu le Lion au plus fort des critiques.
     
    Fer de lance de Aliou Cissé
     
    Au sortir de la CAN 2017, compétition à laquelle, il avait fait du “poker” son fer de lance dans l’attaque malgré un rendement quelconque, Cissé était toujours resté droit dans ses convictions, enfilant sa toge d’avocat pour plaider la bonne cause à l’endroit du joueur. “Je suis content de ses prestations, il est dans l’état d’esprit que j’attends, dans l’identité de jeu que je veux mettre en place pour l’équipe nationale, il fait des efforts, il travaille pour l’équipe, il est généreux. Si on se procure autant d’occasions c’est parce qu’il est capable de créer des brèches par ses appels et par sa générosité à nous amener autant de profondeur. Et être capable dos au but de recevoir le jeu et cela est intéressant. Je suis content de ce qu’il fait.” plaidait le technicien. Un bel hommage naguère.
     
    Mame Biram, un problème
     
    Actuellement, il a réajusté sa chasuble, mieux essuyé ses lunettes qu’il porte, pour regarder la vérité en face. Le repositionnement en tant que piston en club n’est pas passé inaperçu dans le staff technique. Comme à la veille d’affronter doublement le Burkina Faso (0-0, 2-2), Cissé s’était mis à l’évidence. “Le cas Mame Biram est un problème. Il ne faut pas se voiler la face. Il vient en équipe nationale en tant que attaquant de pointe, en tant que buteur. C’est ce que j’attends de lui et c’est ce que nous connaissons tous de lui (…). Mais à Stoke, sa situation a changé au gré du schéma tactique. Il est souvent utilisé comme piston sur le coté droit. C’est un problème pour nous.” reconnaissait-il. Est-ce la reconversion tactique du Lion qui a poussé Cissé à changer de fusil d’épaule ? On ne saurait répondre par l’affirmation.
     
    Venue de Mbaye Niang
     
    Il a toujours été dans la “Maison Sénégal” quand tout allait pourtant de travers pour lui. Toutefois, depuis qu’il a été convoqué contre le Burkina Faso les 2 et 5 Septembre et que le joueur ait déclaré officiellement forfait, Mame Biram n’est plus rappelé par Cissé. Le sélectionneur national l’a “ignoré” contre le Cap Vert (2-0), le 7 Octobre dernier à Praia et pour la double confrontation face à l’Afrique du Sud les 10 et 14 Novembre. Entre-temps, Cissé est allé chercher un nouvel attaquant: Mbaye Niang. La venue du joueur de Torino coincide avec l’éviction de Diouf dans le groupe. Et le plus cocasse, c’est que Cissé a appelé un joueur comme Moussa Sow (aucun match) et Diafra Sakho (20 minutes en Premier League) contre le Cap Vert, au moment où Mame Biram carburait en plein régime et était à 549 minutes de temps de jeu, dont 6 matches pleins de Premier League. Troublant non ?
     
    Mame Biram c’est 8 années de présence en équipe nationale, 10 buts, 4 passes décisives et 1 penalty causé en 45 sélections.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here