Mondial 2018- Aliou Cissé: “Rien est encore fait”

    L’équipe nationale du Sénégal a obtenu, ce samedi 7 novembre, un précieux résultat en perspective d’une qualification pour la coupe du monde Russie 2018. Toutefois, Aliou Cissé refuse de s’enflammer et de croire que le «visa» est déjà acquis. «Nous avons obtenu un bon résultat, mais rien n’est encore fait», a déclaré le coach des «Lions» qui, certainement, ne perd pas de vue que la France qui cherchait un petit point sur deux matches à domicile, contre Israël et la Bulgarie, avait raté le Mondial américain de 1994.

    Qu’est ce que cela fait de gagner dans ces conditions atmosphériques aussi difficiles et surtout à l’extérieur ?

    C’est une très belle victoire, malgré une première période difficile. Lors de notre dernière séance, j’avais dit que l’ennemi du football, de nos jours, c’est le vent. Ce n’est pas le soleil, ni la neige, encore moins la pluie. Et, ce soir (samedi, Ndlr), cela a été le cas. Nous avons joué toute la première mi-temps contre le vent. Mais nous avons réussi à le gérer.

    “A un moment donné, on s’est dit qu’on pouvait gagner ce match.”

    Le Sénégal a souffert lors de la première période. Quels conseils aviez-vous donné à vos joueurs ?

    Je suis satisfait de la victoire, satisfait de mes joueurs. Je crois que ce match était un tournant dans les qualifications. Je dois féliciter tous les joueurs. Nous savions que ça allait être difficile. En Afrique, jouer à l’extérieur est souvent pénible. Ce n’est pas une mince affaire de gagner à l’extérieur et nous l’avons fait. Je crois que c’est une victoire méritée. Je félicite ces centaines de jeunes sénégalais qui étaient là à nous galvaniser.

    Avec cette victoire, peut-on dire que l’équipe a fait un grand pas vers la qualification au mondial 2018. Surtout après la défaite du Burkina Faso en Afrique du Sud ?

    Comme je l’ai dit, ce match était un tournant. C’était important de gagner ici. Nous avons fait un bon résultat, mais rien n’est encore fait. Nous allons jouer un match spécial en Afrique du Sud. Nous allons nous préparer en conséquence. Mais pour le moment, je pense que gagner ici renforce le moral. Cela veut dire aussi que nous sommes en train de réaliser quelque chose. Mais nous devons continuer, car le chemin est encore long. Il faudra garder cette humilité et continuer à travailler.

    “Je suis satisfait de l’entrée de Mbaye Niang”

    Etes-vous satisfait du jeu produit par votre équipe ?

    Je suis satisfait des joueurs qui ont quitté le banc de touche pour rejoindre leurs coéquipiers. Ils ont énormément apportés à cette équipe. Il fallait gagner ce match. Nous avions commencé par un 4.2.3.1 et nous avons terminé par un 4.4.2. A la fin, le résultat est là.

    Vous avez fait un changement risqué en faisant sortir un milieu (Papa Alioune Ndiaye) pour un attaquant (Mbaye Niang). Qu’est-ce qui explique cela ?

    A un moment donné, on s’est dit qu’on pouvait gagner ce match. Il fallait donner à l’équipe les atouts pour y arriver. C’est ce qui nous a poussé à mettre un attaquant de plus. Je pense que ça nous a permis de faire la différence.

    Quelle appréciation faites-vous de l’entrée de Mbaye Niang ?

    Je suis satisfait de l’entrée de Mbaye Niang. Il a été très bon et décisif. C’est également le cas de Opa Nguette et de Cheikh Ndoye qui ont beaucoup apporté. Ce ne sont pas les seuls. Il faut aussi féliciter nos deux gamins, Moussa Wagué et Adama Mbengue . Ils ont fait une bonne prestation et c’est une bonne chose pour la suite.

    On peu dire que l’équipe est dans une nouvelle dynamique ?

    Malgré la critique, je pense que nous avons toujours fait de bons résultats. Je continue de travailler dans l’humilité, tout en respectant la ligne directrice. Nous étions venus pour remporter les trois points. On savait que ça n’allait pas être facile.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here