Accueil AS Douanes Momo Cissé (Douanes) sur la reprise du championnat en novembre « C’est...

Momo Cissé (Douanes) sur la reprise du championnat en novembre « C’est nous les sacrifiés »

0

Depuis plusieurs semaines, la pandémie de coronavirus a entraîné la suspension des différents championnats du monde. La Ligue sénégalaise n’a pas échappé à cette interruption, avec la treizième journée qui s’est disputé le weekend du 8 mars dernier.

Cependant après quelques semaines d’attende, le comité d’urgence de la fédération sénégalaise de football a fini par trancher sur une « reprise en mois de novembre », c’est-à-dire, 6 mois plus tard. Mais, les joueurs locaux ne sont pas chauds pour reprendre la compétition en novembre. Interrogé par wiwsport, Momo Cissé, défenseur de l’AS Douanes, demande plus de considération.

«Franchement c’est du gâchis, Ils ont oublié que nous avons tardivement démarré le championnat. On a resté près de 7 mois sans compétition et ils veulent qu’on reste encore 6 mois de plus à traîner de gauche à droit. Nous sommes des athlètes en activités, on ne peut pas se permettre de rester autant de semaine, de mois, sans compétition. Oui c’est trop ! C’est nous les sacrifiés », martèle l’ancien joueur de Jaraaf.

Il ajoute « Il faut souligner qu’en temps normal, certains de nos dirigeants ne respectent même pas leurs engagements donc en cette période de crise, j’ai peur qu’ils trouvent d’alibi et décident de ne plus payer les joueurs. Quand même, il faut féliciter ses grands messieurs qui sont réglos avec les joueurs. Il ne faut pas qu’ils nous oublient. Nous sommes les principaux acteurs. On devrait faire comme la France, arrêter le championnat et maintenir le classement. Et voilà. Le reste s’en suivra. Comme ça l’année prochaine on démarra à temps comme depuis quelques années maintenant. C’est aussi bientôt le « mercato », on aura toutes les difficultés du monde à rejoindre un autre club. Il faut qu’ils pensent davantage à nous, joueurs », se désole le défenseur central.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here