Accueil Transfert Mercato – René Girard : « Idrissa Gana Gueye, le genre de...

Mercato – René Girard : « Idrissa Gana Gueye, le genre de joueur dont un entraîneur tombe amoureux »

0
LONDON, ENGLAND - APRIL 13: Idrissa Gueye of Everton looks on during the Premier League match between Fulham FC and Everton FC at Craven Cottage on April 13, 2019 in London, United Kingdom. (Photo by Harriet Lander/Copa/Getty Images)

Sauf retournement de situation, Idrissa Gana Gueye devrait rejoindre le Paris Saint-Germain. Une très bonne opération pour le club de la capitale française si l’on s’en fie à l’ancien entraîneur de l’international Sénégalais à Lille, René Girard. 

Selon les dernières informations, Idrissa Gana Gueye devrait passer sa visite médicale ce lundi et signer un contrat de 4 ans avec le Paris Saint-Germain après 4 saisons passées à Everton. Même si certains ont critiqué le choix du Paris Saint-Germain de recruter l’international, ce n’est pas le cas de René Girard. En effet pour l’ancien entraîneur du milieu sénégalais à Lille entre 2013 et 2015, les champions de France en titre font une très acquisition « pour moi, son profil est assez similaire à celui de N’Golo Kanté, avec un peu moins d’agressivité, mais ça peut venir. C’est un petit bijou, un joyau qui ne demande qu’à être poli. Il sait tout faire, que ce soit collectivement ou individuellement. Dans un club comme Paris, on va encore mieux voir la dimension qu’il prend. Je ne suis pas certain que l’Angleterre était réellement faite pour lui. Ce dont je suis sûr, en revanche, c’est que Paris ne se trompe pas. Il mérite de venir au PSG et il va montrer ce qu’il sait faire », a laissé entendre le technicien français.

Il ajoute « C’est un coéquipier exemplaire, un bosseur, le genre de joueur dont un entraîneur tombe amoureux. C’est un garçon disponible, travailleur, collectif et malléable. Dans le vestiaire, c’est un garçon jovial mais discret. Ce n’est pas quelqu’un qui rameute les autres, mais il y a des leaders par la voix et, d’autres, par le jeu », a analysé René Girard. 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here