Alors qu’il disposait de plusieurs propositions sur la table, Youssouf Sabaly se dirige tout bonnement vers LaLiga afin de s’engager avec le Real Betis pour les trois prochaines saisons.

Après un rendement à la hauteur depuis plus de quatre saisons et son arrivée aux Girondins de Bordeaux en août 2016, Youssouf Sabaly a décidé de ne pas rempiler son contrat et d’aller voir ailleurs qu’en France. Depuis plusieurs semaines, l’international sénégalais a été annoncé dans une multitude de Clubs particulièrement en Turquie où Trabzonspor lui faisait les regards les plus doux.

Mais par la petite surprise, c’est le Real Betis qui est apparu avec force pour s’attacher des services du joueur formé au Paris Saint-Germain. Depuis le départ acté d’Emerson Royal, Brésilien de 22 ans, au FC Barcelone, la direction andalouse s’est mise à la recherche d’un joueur pouvant immédiatement couvrir le poste de latéral droit face au faible rendement de Martín Montoya et la progression du jeune Fran Delgado.

Et c’est de là qu’Antonio Cordon, le directeur sportif, a lancé les grandes manœuvres jusqu’à arrivée sur la piste Youssouf Sabaly. Et ce dossier a pris une tout autre ampleur. C’est tout d’abord Footmercato qui aura sorti la bombe avant d’être suivi par les médias espagnols. Par là, le site web français spécialisé en football a annoncé qu’un contrat de trois ans attendrait Sabaly au Stade Benito Villamarín.

La polyvalence de Sabaly, un plus pour les dirigeants

A l’instar de Martín Montoya qui devrait être son principal concurrent, Youssouf Sabaly est un latéral droit très polyvalent pouvant évoluer à gauche mais également dans différents systèmes de jeu. Ceci a été clé dans l’avancée du dossier. Entre blessure et coronavirus, le Catalan a passé une saison assez compliquée avec Manuel Pellegrini. Au total, il (Montoya) n’a disputé que huit matches (toutes compétitions confondues) durant la saison 2020-2021 après son arrivée libre de Brighton.

Un dossier complexe sur la principale priorité

En attendant de finaliser dans les prochains jours le transfert de Youssouf Sabaly, le Real Betis avance toujours ses pions sur sa principale priorité au poste de latéral doit : Héctor Bellerín. Mais, d’après certains médias espagnols, le dossier du joueur d’Arsenal est très complexe, pour se réaliser en raison des exigences économiques du Club anglais et du salaire très élevée de l’ancien du FC Barcelone.

Le Betis très attentif à la visite médicale

Après avoir quitté le rassemblement avec l’Equipe Nationale du Sénégal, qui dispute dans les prochains jours deux matches amicaux contre la Zambie et le Cap-Vert, Youssouf Sabaly devrait très prochainement atterrir en Andalousie pour passer sa visite médicale. Celle-ci sous la haute supervision des médecins du Betis. Car en 2018, le Sénégalais avait rompu tout accord avec Naples après avoir échoué à la visite médicale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here