C’est l’une des surprises de la CAN 2021 qui vient de s’achever au Cameroun avec le sacre du Sénégal devant l’Égypte, dimanche dernier. Placardisé depuis un an dans son club de Leicester City, en Angleterre, Nampalys Mendy a crevé l’écran lors de cette 33ème édition de la Coupe d’Afrique au point d’être désigné meilleur milieu récupérateur et de figurer dans l’équipe-type du tournoi.

Absent des deux premiers matchs du Sénégal face au Zimbabwe et à la Guinée pour cause de Covid-19, Nampalys Mendy n’a foulé la pelouse du stade de Bafoussam que lors du dernier match de poule face au Malawi, pour ne plus sortir du onze de Aliou Cissé, jusqu’au sacre de dimanche dernier face à l’Égypte en finale. L’ancien Niçois s’est rapidement imposé comme élément essentiel du dispositif de Cissé. En témoigne sa prestation éblouissante en quarts de finale face à la Guinée équatoriale, à l’issue de laquelle il a été désigné «homme du match». Qui l’eut cru, pour ce joueur dont on doutait encore de la forme physique à l’approche de cette CAN. Lui qui a été carrément écarté du groupe de Leicester cette saison, par son entraîneur Brendan Rodgers. Nampalys Mendy n’avait, en effet, disputé que 31 minutes avec les Foxes cette saison, quand il est entré en jeu face à Brighton (2-2, tab 4-2) lors du 4ème tour de la Coupe d’Angleterre. Il n’est plus apparu avec Leicester depuis le 23 mai 2021, lors du dernier match de la saison passée contre Tottenham (2-4). L’ex Aiglon n’avait même pas droit banc des Foxes. Ce qui n’a pas empêché Aliou Cissé de le sélectionner lors des derniers matchs des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 et de l’amener à la CAN Cameroun 2021.

«J’ai travaillé très dur durant cette période où je ne jouais pas»

Mais il faut dire que le natif de Seyne-sur-Mer a donné raison à son sélectionneur. Comme à son habitude, Namplays a couvert beaucoup de terrain au cours de cette CAN avec une grosse débauche d’énergie. Son aisance technique a fait le reste et lui a permis de bien jouer son rôle de récupérateur et de bien orienter le jeu des Lions, n’hésitant jamais à se projeter devant. Le manque de rythme du joueur de 29 ans ne s’est jamais fait sentir sur le terrain.

“C’est très compliqué mentalement, quand on me prive de ce que j’aime. Mais je suis un passionné. J’ai toujours gardé l’objectif de la CAN en tête. J’ai eu le bonheur d’être sélectionné malgré ma situation. J’ai travaillé très dur durant cette période où je ne jouais pas et, aujourd’hui, ça paye. Je suis ravi et j’espère que ça va continuer comme ça», expliquait-il lors d’une séance de questions-réponses sur le Twitter de la Fédération sénégalaise, la semaine dernière.

Le moins que l’on puisse dire c’est que Nampalys Mendy a connu une vraie résurrection au Cameroun. Un retour à la lumière qui a certainement poussé ses dirigeants de Leicester à l’inscrire sur la liste du club pour la seconde partie de saison en Premier League. Reste à savoir s’ils vont réussir à la garder au club et à prolonger son contrat qui arrive à son terme en 2023. Puisqu’il est sûr que les prétendants ne manqueront pas pour enrôler l’international sénégalais dès l’été prochain. Surtout si Nampalys confirme ses belles performances avec les Lions lors des barrages de la Coupe du monde 2022.

S’il scintille autant au Qatar, en décembre prochain, si les Lions réalisent l’autre rêve du peuple de décrocher une seconde qualification consécutive au Mondial, après 2018. C’est tout le mal qu’on souhaite à Nampalys et sa bande !

 

Igfm

Article précédentL’ascension de Aliou Cissé vers le sommet
Article suivantStade Rennais : Alfred Gomis disponible face au PSG

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here