L’attaquant de Kasimpasa, Mbaye Diagne, qui est actuellement avec l’équipe nationale à Malabo pour le match face à la Guinée Equatoriale prévu ce samedi, reconnait qu’il du mal trouver les filets avec les « Lions ». Toutefois, il est persuadé que les buts viendront à flots lorsqu’il commencera à marquer avec le coach Aliou Cissé.

« Je reste persuadé que ça va venir et quand ça commencera à entrer, ça viendra à flots. Je ne crains pas la concurrence, c’est une chose qui existe partout. Dans ce sport on doit vivre avec, que ça soit en club ou en sélection. Personnellement, je le prends comme une source de motivation. Si tu ne fais pas bien ton job sur le terrain, à côté, il y a un autre joueur prêt à prendre ta place. C’est une situation que j’ai toujours vécue, donc je fais avec. Ça fait partie du quotidien d’un sportif. », a-t-il indiqué dans les colonnes de Record.

Le joueur, qui évolue avec Kasimpasa dans le championnat turc est conscient que « Le rôle principal d’un attaquant est de toujours marquer des buts, ce n’est pas une chose aisée, ça demande beaucoup de travail. J’ai eu la chance d’avoir réussi mon intégration à kasimpasa. Les joueurs et les entraîneurs m’ont bien accueilli. Et c’est grâce à eux que je suis devenu le meilleur buteur en championnat et j’espère que ça va continuer ».

Il poursuit « Il est vrai que je ne suis pas au top avec le Sénégal et c’est une situation qui me déplait vraiment. Je préfère marquer des buts en sélection plutôt qu’en club. Je ne me plains pas, ce sont des choses qui arrivent dans le football, il y a toujours un temps d’adaptation ».
« Quand on se retrouve en équipe nationale, c’est 10 jours maximum, une situation bien différente en club où l’on passe 10 mois avec ses coéquipiers. Donc je laisse le temps faire son cours, en enchaînant les matches, les automatismes seront au rendez-vous, on apprendra à mieux se connaître et à se retrouver sur le terrain », a conclu l’actuelle meilleur buteur en Europe.