Mayacine Mar, le directeur technique national (DTN), dit comprendre l’opposition des clubs français à la libération des joueurs au profit de leurs sélections nationales en ce temps de Covid-19 à l’occasion des deux dernières journées éliminatoires de la CAN 2022.

’’Je comprends les clubs car il y a des matchs importants qui les concernent et certains clubs comptent 5, 6 voire même 8 joueurs internationaux’’, a réagi ce jeudi, le DTN de la Fédération sénégalaise de football dans un entretien avec la radio privée RFM.

Dans un communiqué publié sur son site officiel, la Ligue nationale de football (LNF) a annoncé que ‘’les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 ont décidé à l’unanimité, ce mercredi 17 mars, d’appliquer la circulaire FIFA du 5 février 2021 tenant compte des nombreuses restrictions de déplacement dans le monde’’.

La décision concerne ‘’les joueurs étrangers internationaux [qui avaient été] mis à la disposition de leur équipe nationale’’.

La circulaire de la FIFA, en date du 7 avril 2020, est prolongée par une autre du 5 février 2021.

En raison de la situation actuelle de la pandémie de Covid-19, le bureau du Conseil de la FIFA a décidé que les règles générales de football obligeant normalement les clubs à libérer les joueurs pour les matchs des équipes nationales ne s’appliqueront pas pour les prochaines fenêtres internationales.

Pour étayer son argumentaire, le DTN met en avant le protocole Covid-19 qui oblige les joueurs sélectionnés à observer une septaine avant d’intégrer les effectifs de leurs clubs.

C’est une mesure et il faut la respecter, a soutenu le DTN non sans relever que ça dépendra de l’entraîneur de chaque équipe nationale.

Au Sénégal, a-t-il poursuivi, à chaque fois qu’il y a une double confrontation, il est fait appel à 25 à 26 joueurs pour pallier à toute absence qui pourrait subvenir.

’’C’est le cas, la fois dernière (double confrontation contrel a Guinée Bissau) où nous avons perdu certains joueurs et nous avons fait appel à des U20’’’ a-t-il rappelé soulignant que la sélection nationale attendra lundi à Brazzaville (Congo) pour faire l’état des lieux.

Avec 26 joueurs convoqués pour les matchs contre le Congo (26 mars) et contre l’eSwatini (30 mars), il y a la possibilité d’avoir le minimum (de joueurs) lors de ces deux matchs, a estimé Mayacine Mar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here