PARTAGER

En dépit d’une CAN 2017 au goût d’inachevé et la perte de la 1ère place du ranking africain, l’équipe du Sénégal a toujours le vent en poupe. En effet, les Lions sont très sollicités pour les dates FIFA du mois de mars. Finalement, la FSF a jeté son dévolu sur le Nigeria et la Côte d’Ivoire. 

Deux sparring-partners d’envergure, c’est ce que Me Augustin Senghor, président de la Fédération sénégalaise de football, a pu diligenter pour l’équipe du Sénégal qui va renouer avec les terrains en mars prochain à l’occasion des dates FIFA. «Nous avons ficelé deux matchs pour le 23 contre le Nigeria à Londres et le 27 contre la Côte d’Ivoire à Paris. Maintenant il reste les dispositions à prendre pour l’organisation de ce match», informe Abdoulaye Sow, vice-président de la FSF, dimanche à Koungheul où il assistait à la finale départementale de l’ODCAV.

D’autres sélections telles que la Guinée, la Tunisie et le Maroc avaient également sollicité la FSF pour croiser les Lions. «En matières d’offres, on avait, c’est vrai, d’autres pays mais on ne peut pas trouver meilleurs que le Nigeria et la Côte d’Ivoire», a ajouté Abdoulaye Sow.

À rappeler que l’équipe du Sénégal renouera avec la compétition officielle en juin prochain avec le début des éliminatoires de la CAN 2019 prévue au Cameroun. Les Lions accueilleront à Dakar le Nzalang Nacional de la Guinée équatoriale pour la 1ère journée du groupe A où logent également le Soudan et le vainqueur du tour préliminaire entre Madagascar et Sao Tome et Principe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here