PARTAGER

À peine la page de la CAN est-elle tournée que la compétition se profite à l’horizon pour les Lions. Dans un peu plus d’un mois, ils devraient rechausser les crampons pour des matchs amicaux. La Guinée et le Nigeria sont leurs éventuels sparring-partners. 

On reprend les mêmes et on continue. En dépit de la déception née de l’élimination en quarts de finale de la CAN 2017 parle Cameroun (0-0, tab 4-5), l’équipe du Sénégal maintient sa dynamique. Aussi bien au coach Aliou Cissé qu’à ses joueurs, la fédération, les pouvoirs publics et le landernau du foot ont renouvelé leur confiance. Ainsi les esprits sont résolument tournés vers les prochaines échéances, les plus proches étant les éliminatoires de la CAN 2019.

En effet, en juin prochain, soit dans cinq mois, les Lions se lanceront dans la quête d’un ticket pour la 32ème phase finale de la CAN prévue au Cameroun dans deux ans. Kara Mbodj et compagnie vont recevoir la Guinée équatoriale, leur premier adversaire dans un groupe éliminatoire qui comprend également le Soudan et le vainqueur du tour préliminaire entre Madagascar et Sao Tome et Principe.

Pour permettre aux Lions d’être suffisamment en jambes, la fédération a amorcé des démarches afin de leur trouver des sparring-partners lors de la prochaine trêve internationale prévue entre les 20 et 28 mars prochains. La Guinée Conakry et le Nigeria sont, d’après des sources dignes de foi, les probables futurs adversaires du Sénégal pour ces dates FIFA. Et les matchs devraient se disputer en Europe.

Le cas échéant, Aliou Cissé fêtera ses deux ans de présence sur le banc de l’équipe du Sénégal. En effet, on se rappelle que c’est en mars 2015 que l’ancien capitaine des Lions avait fait son baptême du feu comme sélectionneur national à l’occasion de deux matchs amicaux joués au Havre en France contre le Ghana (2-1), alors vice-champion d’Afrique en titre, et le Havre AC (2-1), club de la Ligue 2 française.

Les deux matchs contre la Guinée et le Nigeria, deux sélections absentes de la CAN 2017 mais déterminées à composter leur ticket pour le Mondial 2018, devraient permettre aux Lions d’être suffisamment affûtés pour recevoir la Guinée équatoriale pour le compte de la 1ère journée des éliminatoires de Cameroun 2019 mais aussi de bien poursuivre leur quête d’une qualification pour la Coupe du monde.

En effet, les éliminatoires de Russie 2018 qui se poursuivent en août prochain verront le Sénégal (3ème, 3 pts+1) recevoir le Burkina Faso, actuel leader du groupe (1er, 4 pts+2), avant de lui rendre visite en septembre. Puis les Lions se déplaceront chez la lanterne rouge le Cap-Vert, (4ème, 0 pt-4) en octobre pour terminer, en novembre, à la maison, par l’Afrique du Sud (2ème, 4 pts+l).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here