Fondateur de Génération Foot, qui vient d’être sacré champion du Sénégal, Mady Touré est un homme heureux. Son club se porte bien, le partenariat avec Metz est au beau fixe, et certains de ses anciens joueurs, dont Sadio Mané, Ismaïla Sarr ou les Messins Habib Diallo et Ibrahima Niane, vivent une saison riche et intense.

Génération Foot, c’est trois saisons en Ligue 1 sénégalaise, et deux titres de champion (2017 et 2019)…
Oui. Avec, en plus deux Coupes du Sénégal (2015 et 2018). Tous les ans ou presque, on gagne un titre. Avec une équipe très jeune. La plupart des joueurs sont arrivés au club quand ils avaient 11, 12, 13 ou 14 ans. L’été dernier, sept joueurs sont partis, mais on a su compenser ces départs, parce que nous avons un très bon vivier. C’est la preuve que nous travaillons bien. On a des structures solides, modernes, qui n’ont rien à envier à certains clubs européens. Et sans structures de qualité, on ne peut pas espérer avoir des résultats.

Ce n’était pourtant pas gagné, quand vous avez lancé votre projet, il y a presque vingt ans…
« Plusieurs joueurs sont sortis de Génération Foot, pour poursuivre leur formation à Metz : Sadio Mané, Papiss Cissé, Habib DialloDiafra SakhoIsmaïla SarrIbrahima Niane, etc. » Non. On partait d’une feuille blanche, avec une table, deux ballons et des idées. Nous avons eu la chance de nouer assez tôt (2003) un partenariat solide avec le FC Metz, qui a cru en notre projet ; cela fera en juin 2020 dix-sept ans que cela dure. Plusieurs joueurs sont sortis de Génération Foot, pour poursuivre leur formation à Metz: Sadio Mané, Papiss Cissé, Habib DialloDiafra SakhoIsmaïla SarrIbrahima Niane, etc. C’est une fierté, car tous font de belles carrières, même si certains n’en sont qu’au début. On a une philosophie de jeu à laquelle on tient : pratiquer un football offensif, un principe que nous appliquons à toutes les équipes du club.

Et vous ne recrutez pas uniquement au Sénégal
Non. Nous avons une trentaine de correspondants au Sénégal, mais également dans beaucoup de pays d’Afrique. Dans notre Académie, il y a eu des joueurs venant de Gambie, du Mali, du Cameroun, du Burkina Faso, etc. Il y a du talent sur notre continent. Mais beaucoup de joueurs n’ont pas la chance de bénéficier d’une bonne formation. À Génération Foot, on forme des joueurs, mais avant tout des hommes, puisque tous nos pensionnaires suivent une scolarité normale. Tous ne seront pas footballeurs professionnels…

Mady Touré

Parmi les anciens pensionnaires passés par Génération Foot et Metz, il y a évidemment Sadio Mané. Qui vient de refroidir ceux qui le voyaient partir au Real Madrid cet été…
« Barcelone a dépensé 160 millions d’euros pour Philippe Coutinho, sans grande réussite jusqu’à maintenant. Pour moi, et pour beaucoup de gens, Sadio est meilleur. » Sadio est pour moi un des meilleurs joueurs du monde. Il réalise une saison fantastique : il peut remporter la Ligue des champions (interview réalisée juste avant le 3-0 infligé par le Barça à Liverpoolen demi-finale aller, N.D.L.R.), le championnat d’Angleterre et la Coupe d’Afrique des nations ! Il joue dans un grand club, mais à mes yeux, il peut aspirer à rejoindre un très grand club, le Real Madrid. Je sais que Zinédine Zidane l’apprécie beaucoup. Son prix ? Pour moi, il vaut 200 millions d’euros ! Barcelone a dépensé 160 millions d’euros pour Philippe Coutinho, sans grande réussite jusqu’à maintenant. Pour moi, et pour beaucoup de gens, Sadio est meilleur. Je ne sais pas s’il ira au Real cet été, mais cela arrivera forcément un jour. Car il peut encore franchir un cap. Il a le niveau pour y aller.

Ismaïla Sarr, lui, vient de remporter la Coupe de France avec Rennes. A-t-il franchi un nouveau palier cette saison ?
Il a fait une bonne saison. Je regrette qu’il soit trop souvent la cible des défenseurs adverses. Ismaïla est un très bon joueur, qui a encore une marge de progression importante. Il n’a pas encore fini sa formation. Il a quitté Metzpour Rennes, ce qui était une première étape. Pour continuer à s’améliorer, il faudra qu’il parte dans un plus grand club lui aussi.

Deux ex-académiciens, Habib Diallo et Ibrahima Niane, le dernier arrivé à Metz, ont activement participé à l’accession du club en Ligue 1…
« Niane n’a pas fini sa formation. Je sais que des clubs s’intéressent à lui. Cela dit, je pense qu’il devrait rester à Metz, où il a encore des choses à montrer. » Diallo, cela fait quelques années qu’il joue en France. Il fait une superbe saison (23 buts, 4 passes décisives). Son prêt à Brest (janvier 2017-juin 2018) lui a fait beaucoup de bien, et je pense qu’il va faire de bonnes choses en L1. Niane aussi a fait une bonne saison (10 buts, 1 passe décisive). Mais il est plus jeune (20 ans), il n’a pas fini sa formation. Je sais que des clubs s’intéressent à lui. Cela dit, je pense qu’il devrait rester à Metz, où il a encore des choses à montrer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here