PARTAGER

Grosse déroute des Lions locaux  ce mercredi au stade du 28 septembre. Ils ont lourdement chute 5-0 face au syli qui refait son retard de l’aller (défaite 3-1) pour finalement éliminer  les lionceaux pour la phase finale du CHAN 2018.

Abattu, le coach sénégalais Moustapha Seck regrette les conditions climatiques qui avaient empêché la tenue du match mardi. « Il n’y a pas un écart de cinq buts entre cette équipe du Sénégal et cette équipe de Guinée. Je le dis et ce n’est pas parce que je suis sénégalais. Je suis entraîneur, j’ai duré dans le football, j’ai regardé des matchs. A voir la première manche, je savais pertinemment que le match retour allait être difficile parce que nous sommes en plein hivernage. Si le match a été reporté hier, c’est parce que les conditions climatiques ne le permettaient pas. Aujourd’hui, on était dans les mêmes conditions mais le match a été maintenu. Même les joueurs guinéens glissaient et tombaient. Il n’y avait pas une pelouse qui favorisait un jeu fluide (…) Durant le match, il n’y a pas eu de jeu développé par une équipe. A un moment c’était on a plutôt vu du kick and rush ».

Le discours est différend chez son collègue d’en face. Kanfory Lappé Bangoura parle d’un resultat savamment préparé. « On a mis un pressing et imposer un rythme. Finalement, le match s’est joué à sens unique. Tout le travail effectué à l’entraînement a payé notamment le jeu sur les côtés et les phases arrêtées. Je pense que tactiquement on a pu s’imposer. Il y avait de la volonté et sur le plan physique, on était là (…) Tout a marché surtout au niveau du réalisme. Mettre cinq buts déjà, c’est vrai que ce n’est pas la Guinée Bissau, c’est le Sénégal. On a été bon offensivement et on a été costaud défensivement ».

LA GROSSE DEROUTE

 

Malgré l’insistance de la pluie 24h après le report du match, le corps arbitral a finalement décidé de faire jouer la rencontre sous des averses moins abondantes qu’à la veille. Alors qu’on craignait côté guinéen que l’état de la pelouse ne gâche la rencontre, le scénario de la première période est finalement idyllique. Le Sénégal, fort de son avance de deux buts (3-1), concède un pénalty très tôt. Ibrahima Sory Sankhon manque de le transformer (2’).

Malgré cette première grosse opportunité gâchée, le syli local ne se laisse pas envahir par le doute. Ainsi, à la 10e minute, l’efficace Sekou Amadou Camara ouvre le score grâce à un service de Bissiri. A ce moment de la rencontre, la pression change légèrement de camp mais les Guinéens doivent encore inscrire un but pour se qualifier. Ce que les joueurs de Lappé réussiront juste après la demi-heure de jeu. Mohamed N’Diaye profite d’un mauvais renvoi de la défense sénégalaise sur corner, pour inscrire le deuxième but (32’). Avant d’aller en pause, Ibrahima Sory Sankhon se rachète et met la Guinée à l’abri en plantant le but du 3-0 (39’). Le syli local rejoint donc les vestiaires avec le sentiment du devoir accompli et complique la tâche aux Sénégalais qui sont apparus complètement perdus.

Dans la continuité du premier acte, les Guinéens se montrent clairement au dessus de leur adversaire et le confirment moins d’un quart d’heure après la reprise. L’intenable Sékou Aamdou Camara s’offre le doublé et enfonce un peu plus l’équipe entraînée par Moustapha Seck (57’). L’attaquant du Horoya surfe sur un nuage et donne le tournis aux défenseurs en face. Il réussit le triplé à la 72e minute et conclut en beauté une soirée de gala.

La Guinée remporte ce match avec la manière et ridiculise (5-0) le Sénégal. Un succès acquis grâce à un énorme Sékou Amadou Camara. Avec une victoire 6-3 sur l’ensemble des deux matchs, la Guinée décroche son ticket pour le CHAN 2018 et honorera sa deuxième participation de l’histoire à cette compétition réservée aux joueurs évoluant dans leurs différents pays. Le tournoi se jouera du 11 janvier au 02 février 2018.

Quant au Sénégal il sera absent pour la 3e fois consécutive.

Les 16 équipes qualifiées

Libye, Maroc, Mauritanie, Guinée, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Nigeria, Ouganda, Soudan, Cameroun, Congo, Guinée-Equatoriale, Angola, Namibie, Zambie et Kenya

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here