Auteur d’un doublé, l’attaquant international sénégalais M’Baye Niang a permis à Rennes de renouer avec le succès à la 89e minute contre Nîmes (2-1), réduit à dix après l’expulsion de Briançon (53e). L’équipe bretonne est troisième avec un point d’avance sur Lille et cinq sur Monaco.

À guichets fermés, le Roazhon Park a vécu un match à suspense et très animé face à Nîmes ce dimanche. Il a vu son équipe renouer avec le succès après deux revers et un nul grâce à une tête piquée croisée de M’Baye Niang à la 89e minute de jeu sur un centre côté droit d’Hamari Traoré. De quoi rappeler le souvenir savoureux de ces points glanés dans les derniers instants face à Nantes (3-2, le 31 janvier), à Lyon (1-0, le 15 décembre) ou face à Saint-Étienne (2-1, le 1er décembre). Cueilli à froid par un but de Nolan Roux après 34 secondes de jeu (frappe du droit superbe sous la barre après un appui sur Ripart), Rennes a réagi grâce à Niang, déjà, sur un centre de Traoré, encore, et avec une remise malheureuse d’Alakouch vers le Sénégalais, buteur en taclant du droit (7e).

Rennes a fini plus fort la première période, mais Bernardoni a commencé à être impérial sur une frappe de Traoré (30e) et surtout sur une tête de Niang (40e). Le gardien nîmois fait encore un arrêt magnifique sur une tête de Gnagnon sur corner (47e), avant que la seconde période ne bascule avec l’expulsion du capitaine nîmois Briançon, coupable d’un coup d’épaule dangereux sur Camavinga (53e). Rennes a accentué la pression, attaqué en nombre et avec de la variété, de Maouassa à Traoré en passant par Bourigeaud, Del Castillo, Niang, Raphinha puis Hunou… Mais Bernardoni était toujours là sur un coup franc de Raphinha (69e) et il semblait avoir écoeuré les attaquants rennais jusqu’à ce énième centre de Traoré pour Niang, oublié par Sarr et Landre. Hunou, lui, a raté incroyablement le troisième but sur un service de Raphinha (90e + 6). Mais ceux qui pensaient que Rennes flanchait en sont donc pour leur frais : l’équipe de Stéphan reprend la troisième place occupée par Lille samedi soir après son succès sur Toulouse (3-0), troisième place que les Bretons occupent depuis début décembre. Pour Nîmes (18e), c’est un coup d’arrêt après quatre succès d’affilée.

Pour être compétitif dans le sprint final pour une place européenne, Rennes a besoin de son meilleur buteur au top. M’Baye Niang n’avait pas encore marqué en Championnat en 2020, et voilà qu’il sort son équipe d’une mauvaise passe avec un doublé auquel a participé le toujours précieux Hamari Traoré. Niang en est à quatorze buts cette saison toutes compétitions confondues. C’est son deuxième doublé en Championnat après Rennes-Angers (2-1, le 7 décembre). En marquant contre Nîmes, il a mis fin à 7 rencontres sans trouver le chemin des filets en Ligue 1. Ses 7 derniers buts dans l’élite ont été inscrits au Roazhon Park.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here