Cité parmi les favoris pour le titre avec son statut de vice-champion sortant, Diambars FC est à la peine en Ligue 1 cette saison. Le club de Saly est premier relégable après 11 journées. Et son technicien français, Bruno Rohart, est pointé du doigt comme l’un des principaux responsables de cette mauvaise passe.

Depuis sa prise de fonction en août 2021 comme entraîneur de l’équipe A de Diambars, en remplacement du technicien sénégalais El Hadji Mbaye Badji, Bruno Rohart est loin de faire l’unanimité. En ce début d’exercice 2021-2022, le Français est sous le feu des critiques. En effet, Diambars qui avait terminé 2ème du championnat de Ligue 1, la saison passée, derrière Teungueth FC, ne sait plus gagner. En 11 journées, le club du président Saër Seck n’a enregistré qu’un seul succès, contre le Ndiambour de Louga (3-0, 1ère j). Le reste, on le sait, se résume en 6 nuls et 4 défaites, soit 10 matches consécutifs sans la moindre victoire ! Diambars s’installe ainsi à une peu enviable 13ème place du classement de Ligue 1. Des statistiques alarmantes, que certains observateurs assidus du club de Saly lient à un manque de link entre les joueurs et le technicien français.

Un effectif instable

D’ailleurs, le jeune attaquant de 22 ans, Mor Talla Gaye, l’avait dernièrement souligné, lors d’une conférence de presse d’avant-match contre Génération Foot, comptant pour la 7ème journée de Ligue 1. L’ailier académicien évoquait un problème de «philosophie de jeu» et d’«adaptation», par rapport au nouvel entraîneur. Même si, dans le jeu, Rohart reste fidèle au 4-3-3 de son prédécesseur El Hadji Mbaye Badji, la critique porte sur ses choix d’hommes. D’autres voix font état de la volonté de la plupart des joueurs d’aller voir ailleurs. Cette envie de réaliser son rêve de rejoindre les championnats européens serait la raison pour laquelle certains se réservent parfois dans le jeu. En tout cas, les joueurs ne manquent jamais l’occasion de réaliser des essais à l’extérieur. Les derniers sont le milieu Bacary Sané qui a effectué des essais en Grèce, les attaquants Mor Talla Gaye et Ousseynou Niang à Dubaï alors le rugueux défenseur Mohamed El Bachir Ngom, ainsi que Boubacar Diallo et Djibril Mbao seraient en instance de départ.

Une équipe sans âme

Pour sans doute calmer cette situation tendue, l’entraîneur français déclarait, à l’issue de la 9ème journée, qu’il n’avait pas son effectif au complet et qu’il allait récupérer certains de ses cadres de retour de blessure ou de tests à l’étranger, avant d’affronter l’AS Pikine, pour la 10ème journée (0-0). Mais, cette quatrième défaite de la saison essuyée face à l’AS Douanes (0-1), un concurrent direct pour le maintien, est celle de trop et montre que la crise s’est définitivement installée au niveau du club de la station balnéaire. On a vu sur la pelouse du stade Fodé Wade une équipe sans âme, en manque d’inspiration, à l’image de son coach, contre des Gabelous qui en voulaient plus. L’on se demande si l’avenir de Bruno Rohart à la tête des académiciens n’est pas menacé. En tout cas, c’est l’avis de plusieurs supporters, la situation inconfortable du champion du Sénégal 2013, dans cette phase aller, nécessite impérativement, une rebuffade pour éviter que l’équipe ne subisse une autre relégation en Ligue 2, après celle de 2018.

Pour son prochain match en Ligue 1, Diambars accueillera un autre mal classé, CNEPS Excellence de Thiès (12ème), qui le devance de 2 points. Ce derby régional des académiciens, comptant pour la 12ème journée aura lieu le 5 mars prochain, au stade Fodé Wade.

SourceRecord
Article précédentBallon d’Or africain 2021 : Une affaire de Sénégalais… ?
Article suivantLe physiothérapeute de Sadio Mané révèle : « Il peut jouer au haut niveau jusqu’à 37 ans »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here