PARTAGER

Nous sommes proches de la finale de l’édition 2017 de la Coupe d’Afrique des nations. Comme à chaque fois, le tournoi de cette année a été passionnant, plein de surprises et d’émotions, et avec de nombreux matches de grande qualité.

Mais seul le temps dira si parmi ces matches, certains seront considérés comme faisant partie des meilleurs de l’histoire, à l’image de notre liste des rencontres les plus palpitantes de la CAN de tous les temps.

12 Mars 1974 : Zaïre 2-2 Zambie (a.p.)

L’édition 1974 de la Coupe d’Afrique des nations a été l’occasion de voir la Zambie et le Zaïre atteindre la finale pour la première fois de leur histoire et s’affronter au Caire après avoir terminé deuxième de leur groupe respectif. Juste avant la mi-temps, Simon Kaushi ouvrit le score pour la Zambie. 25 minutes plus tard, le Zaïre égalisa par Ndaye Mulamba, le meilleur buteur du tournoi.

[Image 1]

Le match resta bloqué à un but partout jusqu’au terme du temps réglementaire, ce qui conduisit aux prolongations. Et ce fut de nouveau Mulamba qui inscrivit un but pour la Zaïre, mais cette fois la Zambie parvint à égaliser à la toute dernière minute du match par Brighton Sinyangwe, obligeant ainsi le matche à être rejoué pour la première et unique fois dans l’histoire de la CAN. Dans ce match rejoué deux jours plus tard, Mulamba marqua à nouveau par deux fois, offrant au Zaïre (République Démocratique du Congo) son seul titre dans ce tournoi.

27 janvier 1996 : Afrique du Sud 2-1 Algérie

Après la victoire de l’équipe sud-africaine de rugby en Coupe du monde, juste après l’Apartheid, l’épopée magique de l’équipe nationale de football pour remporter le titre en Coupe d’Afrique des nations 1996 est passée presque inaperçue. Il s’agissait de la première apparition de l’Afrique du Sud dans le tournoi de la CAN en presque 40 ans d’existence et depuis sa réadmission au sein de la FIFA en 1992. En tant que pays hôte, les Bafana Bafana ont soulevé le trophée avec une victoire sur la Tunisie par 2 buts à 0. Mais ils durent d’abord passer par un quart de finale au scénario dramatique face à l’Algérie pour y parvenir.

[Image 1]

Devant 80 000 spectateurs au FNB Stadium de Johannesburg, le match demeura tendu et le score resta vierge jusqu’aux 20 dernières minutes de jeu. Puis Mark Fish suscita l’espoir de toute une nation en marquant à la 72e. Cependant l’Algérie ne s’avoua pas vaincue et égalisa sur corner à la 84e. Mais l’Afrique du Sud insista, et la joie des spectateurs qui avait été gâchée par l’égalisation des Algériens fut soudainement réanimée lorsque John Moshoeu envoya son équipe au tour suivant grâce au but de la victoire une minute plus tard.

10 janvier 2010 : Angola 4-4 Mali

À en juger par les 78 premières minutes de la rencontre, il semblait que le match d’ouverture de l’édition 2010 de la CAN resterait dans les mémoires comme une victoire écrasante par 4 buts à 0 du pays hôte. Mais moins de 20 minutes plus tard, cela se transforma en un match dont tout le monde allait se souvenir comme l’un des retournements de situation les plus incroyables dans l’histoire du football.

[Image 2]

De façon totalement inattendue, le Mali parvint à marquer aux 79e, 88e, 93e, et 94e minutes, égalisant ainsi à la toute fin du match. Mais la chose la plus incroyable à propos de ce match n’était peut-être pas le retournement de situation lui-même, mais le pari en cours de match placé par un fan sur un site de paris sportifs en ligne. Tandis que l’Angola menait 4 à 0, cet homme très audacieux plaça une mise de 5 € à 1000 contre 1 que le Mali reviendrait dans le match et égaliserait. Grâce à ses capacités de prédire l’avenir (ou tout simplement sa chance), il gagna la somme de 5000 € avec son petit pari. Dans notre nouvelle ère technologique, placer ce genre de mises est devenu un jeu d’enfant. Les services mobiles en ligne, les sites de paris sportifs et les casinos permettent aux parieurs réguliers de miser à tout moment et de n’importe où. Et ce qui rend ceci encore plus sympa, c’est que CasinoEnligne.fr et son guide des jeux d’argent et des casinos sont là pour vous permettre de vous assurer que vous faites les choix les plus sûrs avant de jouer.

24 janvier 2010 : Côte d’Ivoire 2-3 Algérie (a.p.)

Après avoir l’un comme l’autre atteint la phase à élimination directe en obtenant seulement 4 points chacun dans leur groupe respectif, l’Algérie et la Côte d’Ivoire furent opposées en quarts de finale de l’édition 2010. Salomon Kalou mit les Ivoiriens sur les bons rails en marquant dès la 4e minute, mais Karim Matmour parvint à égaliser avant la mi-temps pour l’Algérie, qui était donnée outsider par les pronostics.

Le score n’évolua pas jusqu’à ce qu’Abdelkader Keïta inscrivit ce qui semblait le but de la victoire pour Les Éléphants à la 89e. Mais moins de trois minutes plus tard, Madjid Bougherra marqua de la tête sur un centre, permettant à l’Algérie de revenir encore une fois. Apparemment découragés, les joueurs de la Côte d’Ivoire laissèrent de nouveau l’Algérie inscrire un but sur un centre au début des prolongations. Ils furent éliminés du tournoi, ce qui coûta sa place au sélectionneur Vahid Halilhodžić malgré le fait que cela ait été sa seule défaite durant toute sa période à la tête de la sélection ivoirienne.

12 février 2012 : Zambie 0-0 Côte d’Ivoire (8-7 t.a.b.)

La Coupe d’Afrique des nations s’est également fait une certaine réputation pour avoir été le théâtre d’une des séances de tirs aux buts les plus cocasses qui soient. Il y a eu la victoire du Cameroun aux tirs aux buts en finale par deux fois, en 2000 et en 2002, la défaite de la Côte d’Ivoire face au Ghana par 9 tirs réussis à 8 en 2015, et bien sûr le marathon entre la Côte d’Ivoire et le Ghana aux tirs aux buts de la finale de 1992 qui se termina par un score de 11 à 10 et au cours de laquelle chaque joueur sur le terrain dût tirer. Mais parmi toutes celles-ci (et les autres que nous n’avons pas citées), la séance de tirs aux buts la plus épique est sans doute celle de la finale de 2010 entre la Zambie et la Côte d’Ivoire.

[Image 3]

Les événements de cette soirée semblèrent trop dramatiques, même pour une fiction : la Zambie qui était alors outsider, rencontrait l’équipe de la Côte d’Ivoire composée de stars et que l’on disait alors dans son âge d’or. Le match eut lieu à Libreville, au Gabon, à seulement quelques kilomètres de l’endroit où presque toute l’équipe zambienne périt dans un crash aérien en 1993 pendant un déplacement pour un match de qualification à la Coupe du monde. Vraisemblablement inspirée par des forces inconnues, la Zambie tenait tête à ces joueurs de classe mondiale que sont alors Drogba, Yaya Touré, Kolo, Gervinho, et Bony, accédant à l’épreuve tant redoutée des tirs aux buts après 120 minutes sans qu’aucun but ne soit marqué. Les deux équipes réussirent parfaitement leurs sept premières tentatives, suivies d’un tir raté de chaque côté. Mais Gervinho manqua la neuvième tentative de son équipe, permettant au défenseur Stopyla Sunzu de réussir le sien et de remporter le titre avec la Zambie.

Image 1 –

Caption: un quart de finale tendu et plein d’émotions avec la victoire de l’Afrique du Sud sur l’Algérie et le gain du titre de l’édition 1996 de la CAN

Source: http://static.goal.com/107000/107091.jpg

(Source: Goal.com)

Image 2 –

Caption: Le match d’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations a connu une remontée incroyable de 4 buts que ceux qui y ont assisté n’oublieront jamais

Source: http://s4.reutersmedia.net/resources/r/?m=02&d=20100110&t=2&i=43655323&w=780&fh=&fw=&ll=&pl=&sq=&r=2010-01-10T231752Z_01_BTRE6091SPW00_RTROPTP_0_SOCCER-NATIONS

(Source: Reutersmedia.net)

 

Image 3 –

Caption: La victoire de la Zambie 8-7 (t.a.b.) face à la Côte d’Ivoire en 2012 a connu l’une des séances de tirs aux buts les plus épiques de l’histoire de la CAN

Source: http://ukzambians.co.uk/home/wp-content/uploads/2012/02/chipolopolo1.jpg

(Source: UKZambiens.co.uk)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here