A quelques mois de la Coupe du monde, c’était bien la moindre des choses que de vouloir lancer une alerte précoce.
Des agents de la FIFA ont débarqué, dimanche, à l’hôtel Novotel au Havre, où sont logés les Lions, pour un contrôle inopiné antidopage effectué à l’occasion du stage de l’équipe nationale du Sénégal, en vue de la rencontre amicale contre Bosnie-Herzégovine, mardi.

Selon des informations, des joueurs, dont les noms ont été tirés au sort, ont dû se plier aux obligations inhérentes au dépistage antidopage. Il y eut certains qui ont qualifié ce contrôle de « surprenant ».
Du coup, la première séance d’entrainement des lions prévue ce dimanche au Havre a été annulée. « Les lions sont restés à l’hôtel pour effectuer des tests Monitoring », confirme le communiqué du chargé de Com’ de la Fédération sénégalaise de football (Fsf).

Les joueurs contrôlés devraient connaitre le résultat de leurs analyses bien avant la Coupe du monde. Que se passera-t-il alors si l’un des tests réagit positivement à un produit interdit ? Pour l’heure, Dr Fédior, médecin de l’équipe nationale du Sénégal, écarte cette hypothèse…