Vainqueur de la Coupe d’Afrique des Nations avec le Sénégal, en février dernier, Sadio Mané s’est longuement confié dans un entretien accordé à France Football. L’occasion pour l’attaquant des Reds de revenir sur ce succès historique, d’évoquer sa personnalité – jugée discrète – et de dévoiler ses folles ambitions. Morceaux choisis.

Sacré avec les Lions de la Teranga, pour la première fois de son histoire, lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations, Sadio Mané (29 ans) continue de s’imposer un peu plus comme un joueur incontournable de la planète football. Étincelant sous le maillot de Liverpool, en témoignent ses 12 réalisations inscrites en Premier League depuis le début de la saison, l’attaquant sénégalais a donc ajouté une ligne à son CV en soulevant cette CAN si attendue au Sénégal. Auteur du penalty décisif lors de la séance des tirs au but en finale face à l’Égypte (0-0 a.p., 4 t.a.b. à 2), le numéro 10 des Reds est d’ailleurs revenu sur cet épisode libérateur.

Ça se bousculait pourtant beaucoup dans ma tête. Je me disais que dix-sept millions de Sénégalais m’attendaient, me regardaient. Ça fait lourd sur les épaules. Je n’avais pas le droit de les décevoir. Je me demandais également comment j’allais tromper ce gardien (Gabal) qui avait arrêté mon penalty quelques minutes plus tôt. Il fallait que je me rattrape absolument. Je me répétais aussi tout ce que venaient de me dire mes coéquipiers, juste avant que je ne parte tirer. Ils m’ont entouré en me disant : ‘Sadio, on va le faire. On a totale confiance en toi. On va réussir tous ensemble comme depuis le début de la compétition’. Cette force collective, c’est celle-là qui nous a permis d’aller jusqu’au bout et qui m’a évité de trembler», avouait Mané dans un entretien accordé à France Football.

Sadio Mané se fixe deux objectifs XXL !

Fier et habillé, encore un peu plus, du costume de héros national, Sadio Mané garde malgré tout la tête sur les épaules. Une personnalité qu’il décrit comme «calme et réservée» dans un milieu où il assure, malgré tout, «trouver sa place» : «il n’y a pas que des excès et de la démesure dans le foot. Moi je suis Sadio Mané et je fais du Sadio Mané, c’est à dire que je suis en effet plus effacé. Mais je suis très heureux de ma situation et de ma vie de footballeur. (…) La vie de Neymar et Cristiano Ronaldo ? J’aime leur vie extraordinaire mais cette vie-là n’est pas faite pour moi». Comblé par ce titre sur la scène continentale, l’enfant de Bambali se projette enfin sur la suite de sa carrière et les ambitions sont bien présentes.

Non retenu dans la liste des nommés du dernier le Ballon d’Or 2021, le buteur des Reds ne l’a pas encore totalement digéré mais compte bien travailler dur pour espérer soulever, un jour, cette prestigieuse récompense individuelle : «j’ai tellement faim que je reste à l’affût de ce qu’il y a de bon et de beau à dévorer. Et le Ballon d’Or en fait forcément partie. Mais je ne veux pas trop en parler maintenant», concédait-il. Une chose est sûre, avec les récents changements apportés au règlement du vote et après avoir été sacré champion d’Afrique en février dernier, l’ancien Messin reste plus que jamais en course. Même si pour lui, une chose lui manque encore…

«La Coupe du Monde, c’est mon nouveau rêve. Mais avant cela, il va falloir se qualifier, mais j’ai envie de croire en des projets un peu fous et celui qui consiste à remporter le Mondial avec le Sénégal en est un. Si on y arrive, forcément, je me rapprocherai un peu plus de tous les joueurs qui postulent tous les ans au Ballon d’Or. Si je gagne la Coupe du Monde, je pense que ça deviendra un objectif, oui», a ainsi reconnu Mané et parmi les joueurs postulant tous les ans au Ballon d’Or, Mané doit forcément penser à un certain Kylian Mbappé qu’il aimerait même voir évoluer à ses côtés : «oui, jouer avec lui me plairait bien sûr. Ça serait une association exceptionnelle. Il n’a qu’à venir à Liverpool. Je suis sûr qu’il s’y plairait». Mais au risque de décevoir le Sénégalais, l’avenir du Bondynois semble plutôt clairement se dessiner du côté des Merengues…

SourceFootmercato
Article précédentAaron Diop, la vie de footeux du fils de…Pape Bouba: “Le Président Macky Sall m’a orienté vers Génération Foot”
Article suivantSadio Mane- “En voyant le ballon secouer les filets, j’ai eu des sensations que je n’avais jamais connues”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here