12eme gainde

Sous le slogan ‘’Tous derrière les Lions’’, invite est faite aux Sénégalais à venir nombreux pour remplir les 60 000 places du stade Léopold Sédar Senghor et pousser l’équipe nationale de football à refaire son retard de deux buts et assurer la qualification contre la Côte d’Ivoire.

Le tout doit se faire ‘’dans un esprit de sportivité et de fair-play’’, a insisté le ministre sénégalais des Sports, El Hadji Malick Gackou, lors d’une audience accordée au ‘’12ème Gaïdé’’ (12ème Lion), le comité regroupant les supporters de l’équipe nationale.

Au match aller disputer le 8 septembre dernier à Abidjan, les Eléphants avaient pris une précieuse avance en s’imposant 4-2 face à des Lions qui avaient mené à deux reprises, avant d’être rejoints puis devancés.Pour réussir le pari de la mobilisation, perçue à Dakar comme la première étape pour venir à bout de la bande à Didier Drogba, tout le monde met la main à la poche.

Le ministre des Sports s’est engagé à payer 10.000 billets pour les supporters et à mettre à leur disposition une enveloppe de deux millions de francs CFA.

Son geste est imité par des sociétés et des personnes physiques dont l’ancien capitaine des Lions, El Hadji Diouf, pourtant zappé par le sélectionneur.

Par le billet de sa fondation, il a promis de mettre mille billets à la disposition des supporters. Mieux, malgré ses relations tendues avec la fédération (qui a portant récemment levé la sanction de cinq ans le frappant) et le sélectionneur national, il est annoncé au stade pour soutenir les Lions.

Les média, notamment audiovisuels, ne sont pas en reste. Stations radio et chaînes de télévision rivalisent d’émissions et de spots pour galvaniser l’équipe nationale et la pousser à la victoire.

‘Nous ne ménagerons aucun effort pour assurer la victoire et la qualification dans un esprit de fair-play et de sportivité’’, martèle le ministre sénégalais des Sports, pour qui ‘’le peuple sénégalais a besoin de cette qualification’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here