Manifestants

Le professeur Abdoulaye Sakho, responsable du Master de droit du sport à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, appelle la Fédération sénégalaise de football (FSF) à préparer ”un dossier solide” pour amoindrir les sanctions qu’encourt le Sénégal après l’envahissement du terrain, samedi lors du match contre la Côte d’Ivoire.

Le juriste Abdoulaye Sakho invite les fédéraux à préparer un dossier solide
”La FSF doit faire de telle sorte que les sanctions soient moins lourdes”, a dit le professeur de droit, soulignant que même s’il y a eu des incidents, on peut trouver des explications.

La Côte d’Ivoire menait par deux buts à zéro lors du match retour du dernier tour des éliminatoires de la CAN 2013, au stade Léopold Sédar Senghor, quand les supporters des Lions ont interrompu la rencontre à la 76-ème minute en jetant des pierres sur la pelouse.

Avec ce score, les Lions ratent la qualification à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football 2013, qui se jouera en Afrique du Sud.

”Tout le monde sait que le football, c’est la passion. Et récemment, personne ne peut nier que le Sénégal a été de façon récurrente victime d’erreurs d’arbitrage”, a dit le professeur Sakho, qui a reconnu qu’il faut dénoncer les incidents qui se sont passés au stade Léopold Sédar Senghor de Dakar.

Il est possible d’adoucir les sanctions qu’encourt le Sénégal, selon lui.

Sans chercher à justifier de tels comportements, on peut expliquer ces actes répréhensibles et emmener les instances internationales à revoir à la baisse les sanctions, a-t-il affirmé.

Par exemple, s’il y a un risque que le stade Léopold Sédar Senghor puisse être fermé à toute rencontre de football jusqu’à nouvel ordre, que le Sénégal puisse recevoir dans une autre ville, à Ziguinchor, à Kaolack ou à Tambacounda, a-t-il recommandé à la FSF.

”C’est possible de plaider la clémence ou les circonstances atténuantes avec un bon dossier parce que de toute façon, il y aura une enquête des instances et le Sénégal serait appelé à se défendre”, a-t-il ajouté.

APS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here