L’Afrique du football doit être la première à croire aux chances du Maroc, candidat à l’organisation de la Coupe du monde 2026, a indiqué le premier vice-président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Saër Seck.
“Pour le Maroc, commençons par y croire nous-mêmes et par faire bloc autour de la candidature du Maroc”, a-t-il dit dans un entretien avec des journalistes africains.
Selon le vice-président de la FSF, qui dit parler en son nom personnel, estime qu’aucune voix africaine ne doit manquer au Maroc, avant de préciser que “la position officielle du Sénégal” est celle exprimée par le président de la FSF, Augustin Senghor.
“Si on veut gagner, ce sera le minimum”, a ajouté Saër Seck, selon qui si l’Afrique se laisse disperser “comme souvent, on aura aucune chance”.
Le Maroc, qui accueille depuis lundi la Task Force, le comité d’évaluation de la Fifa, est candidat à l’organisation de la Coupe du monde 2026, face à la candidature unique du trio composé du Canada, des Etats Unis d’Amérique et du Mexique.
Au sujet des tracasseries vécues par Génération Foot à Berkane, il a dit qu’il ne fallait pas “en faire une affaire diplomatique”.
L’équipe de Génération Foot, éliminée mercredi à celle de la RS Berkane à l’issue du tour de cadrage de la Coupe de la CAF, dit avoir fait face à une série d’obstacles dans la préparation de cette rencontre en territoire marocain.
Le champion du Sénégal affirme que les difficultés ont pour lui démarré dès son arrivée à Oujda, où en plus de n’avoir pas trouvé un responsable du club hôte, génération foot, joueurs et encadreurs, a dû emprunter un vieux bus jugé hors d’âge par la partie sénégalaise, pour faire le trajet vers son lieu de résidence.
Ce moyen de locomotion tombait fréquemment en panne au cours du trajet entre Oujda et la ville de Berkane, distante d’une cinquantaine de kilomètres, avait déclaré à des médias le manager général de Génération Foot.
Les footballeurs sénégalais n’étaient pas encore au bout de leur peine. Ils ont en effet été renvoyés du stade où ils espéraient pouvoir s’entraîner et avaient été obligés de se préparer à la plage, selon les dirigeants de Génération Foot.
Auparavant, les coéquipiers de l’attaquant Amadou Dia Ndiaye, auteur d’un triplé lors de la manche aller 3-1, avaient été interrompus par un dirigeant de la RS Berkane, entré sur l’aire de jeu lors d’une séance d’entraînement de Génération Foot.
L’équipe sénégalaise a ainsi été priée de plier bagages et d’aller chercher un lieu d’entraînement.
Les dirigeants de la RS Berkane, par le biais du site 360.ma, ont minimisé ces incidents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here