Avec le premier sacre de ses Lions en Coupe d’Afrique des nations, le Sénégal a franchi un palier important dans sa marche vers les sommets du football mondial. Mais au-delà de ce nouveau statut et la considération des pairs, ce titre de champion doit avoir un effet d’entrainement sur le football sénégalais dans son ensemble, selon des observateurs dont le professeur Mamadou Koumé. L’auteur du livre « Saga de l’équipe nationale du Sénégal « estime que si ce titre crédibilise le football sénégalais, il doit aussi pousser le football local et surtout les clubs à avoir plus d’ambition sur le plan international. Avant d’entrevoir des retombées. Lamine Mboup, secrétaire général du Syndicat des joueurs de football du Sénégal, voit dans l’immédiat une remobilisation vers une autre finale à gérer dans moins d’un mois contre l’Egypte et qui mènera le Sénégal à une autre qualification à la Coupe du monde.

Le football sénégalais a fini d’acquérir une meilleure considération de ses pairs africains avec le sacre continental fêté en grande pompe au Sénégal. Au dela de ce prestige, le football sénégalais sera en droit d’attendre d’importantes retombées et un effet d’entrainement. C’est du moins ce qu’en attendent nombre d’observateurs dont le professeur Mamadou Koumé, auteur du livre « Saga de l’équipe nationale de football ». « C’est un nouveau statut quand tu es champion d’Afrique, tu as la considération de tes pairs. C’est tout le football africain qui regarde le Sénégal d’un autre œil. Cela fait plus de deux ans que le Sénégal est premier au classement FIFA mais il n’y avait pas de titre. Le titre crédibilise le football sénégalais. On va considérer plus le football sénégalais». L’ancien reporter sportif et ancien directeur de l’Agence de presse sénégalaise estime que le premier impact sera noté au niveau des joueurs.

Selon lui, ce titre de champion d’Afrique devrait renforcer la position des joueurs. « Quand on prend un joueur comme Nampalys Mendy qui a fait un tournoi remarquable, il est l’un des meilleurs joueurs sénégalais. Il était sur le banc dans son club. Si son club a bien suivi la CAN, il se dira que le joueur a de la valeur. La preuve est qu’il a été titulaire indiscutable et désigné une fois homme du match. Cette CAN permettra donc de renforcer leurs positions. Ceux qui étaient remplaçants dans leurs clubs vont être regardés autrement. Ils diront que ce sont des gens sur lesquels nous devrons compter. Les cadres, on savait ce qu’ils étaient capables de faire et ils étaient des titulaires indiscutables. Je pense que cette CAN va leur servir», souligne-t-il.

PLUS D’AMBITION POUR LE CLUB SENEGALAIS

Le journaliste formateur est également d’avis que le sacre continental devrait offrir une bonne opportunité aux clubs sénégalais qui, selon lui, doivent avoir plus d’ambition sur la scène africaine. « Je pense qu’au niveau du football local, il faut que l’on se dise que le football sénégalais va être de plus en plus visible. Pourquoi pas les joueurs ne viendraient-ils pas dans nos clubs ? Que cela ne se limite pas aux seuls joueurs de la Gambie et que d’autres joueurs de la sous-région veuillent venir au Sénégal parce que le Sénégal est champion d’Afrique. Le titre peut bien servir les clubs. Nos clubs doivent avoir plus d’ambitions et se dire qu’au plan africain, nous sommes champions d’Afrique et pourquoi pas nous au niveau de nos clubs nous ne pouvons pas nous renforcer et avoir plus d’ambition », relève-t-il avant d’ajouter : « J’estime des équipes comme Génération foot, Jaraaf, Teugueuth etc. ont des moyens pour jouer un rôle au plan africain. La victoire du Sénégal doit pouvoir les booster. Ils doivent se dire pourquoi pas nous. Ce, en renforçant le travail et l’équipe. C’est aussi le rôle des entraineurs de dire à leurs joueurs pourquoi pas nous. C’est possible de travailler sur cela ».

REMOBILISER POUR RETOURNER AU MONDIAL

Après avoir savouré la joie du titre, l’urgence sera aujourd’hui pour le football sénégalais de se consacrer vers la double confrontation contre l’Egypte qui attend l’équipe du Sénégal et qui sera de décrocher une place qualificative à la prochaine Coupe du monde « Qatar 2022 ». C’est ce que propose Lamine Mboup, secrétaire général du Syndicat des joueurs de football du Sénégal. « Il y a une deuxième finale à gérer contre l’Egypte. Il faut savoir que cette équipe a perdue en 2017, et chez elle en 2019. Elle vient de perdre une troisième fois la Coupe d’Afrique. Donc ils vont mettre les bouchées doubles pour aller à la Coupe du monde et faire plaisir au peuple égyptien. La première chose à faire, c’est de ne pas dormir sur nos lauriers, de croire que l’on est à la Coupe du monde. Il faudra bien préparer le match aller contre l’Egypte et ne pas prendre de buts. Il faudra remobiliser les joueurs et se mettre dans la tête qu’il y a encore quelque chose de plus important et c’est la Coupe du monde », avise- t-il. « On a bien fait de gagner la Coupe d’Afrique et on a été à la Coupe du monde. Mais le Sénégal peut avoir quelque chose au prochain mondial si on joue bien les barrages. Nous serons l’équipe à suivre. Il faudra bien le préparer. Si on arrive de nouveau à se qualifier, on aura fait un pas. C’est-à-dire gagner la Coupe d’Afrique et nous qualifier à la Coupe du monde », poursuit l’ancien international sénégalais.

 

 

Sud Quotidien

Article précédentChelsea en finale du Mondial des clubs : Edouard Mendy en quête d’un autre trophée
Article suivantL’ascension de Aliou Cissé vers le sommet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here