L1- Saison 2017-2018- Premier clash entre GFC et la Ligue Pro

    La saison de football 2017- 2018 n’est même pas encore ouverte, que le premier clash est constaté entre des dirigeants de GFC et la ligue pro.

    La raison de ce clash est à trouver dans le report du match de la première journée qui devait opposer le week-end prochain, GFC à Teungueth FC. C’est un des dirigeants du club de la banlieue en l’occurrence Jamil Faye qui est monté au créneau pour déclarer dans un communiqué :

    « Je suis scandalisé après avoir découvert dans un email envoyé par la ligue professionnelle de football que le match Guédiawaye FC vs Teungueth FC prévu pour ce week-end et comptant pour la première journée de la nouvelle saison est remis.

    C’est à la limite un manque de respect de la LSFP envers nous, dirigeants de ce Club, car depuis quelques semaines nous avons envoyé une correspondance à la Ligue Professionnelle, A SA DEMANDE, pour expliquer la situation qui prévaut actuellement au sein du Club, et expliquer en détails le conflit nous opposant à l’Association GFC.

    A part ce courrier, nous avons aussi saisi le Président de Fédération Sénégalaise de Football par courrier et par un autre courrier aussi le Président de la Ligue Sénégalaise de Football Professionnel. A ce jour, nous n’avons reçu ni accusé de réception, ni réponse à ces courriers.

    Je précise aussi que la date butoir pour les engagements pour cette nouvelle saison était fixée au 31 Octobre 2017 pour les Clubs professionnels. A cette date, nous avons soumis comme nous le faisons depuis six (6) ans notre engagement en bonne et due forme que nous avons déposé avec le paiement qui devait l’accompagner.

    Et comme les années d’avant, nous n’avons reçu aucune indication contraire qui nous empêchait de prendre part à ce championnat. Donc à la date butoir du 31 Octobre où on était encore sous contrat, on ne comprend pas qu’on vienne aujourd’hui nous dire que notre match est remis.

    Nous considérons cela comme une provocation de la part des autorités du football car il aurait été beaucoup plus simple, beaucoup plus élégant de nous contacter et de nous expliquer pourquoi ce match devait être remis, parce qu’en remettant ce match on commence déjà à fausser ce championnat-là dans la mesure où il y a aussi d’autres problèmes, comme celui de Ouakam qui me concerne pas, mais c’est un problème qui pèse sur ce championnat.

    Et quand on commence maintenant avec un Club de moins, sans donner de raison, cela pose problème. Et j’en profite pour dire qu’une partie de ce problème avec l’association GFC a été soumis à la Fédération par l’intermédiaire d’une de ses Chambres chargée de gérer les conflits depuis le mois de Mai, et depuis lors aucune décision n’a été donnée.

    Nous avons décidé depuis quelques temps, et vous l’aurez remarqué, de limiter notre communication sur ce conflit et de continuer à poser des actes parce que nous savons ce que nous avons signé et si le Sénégal est un pays de droit, je pense que le droit va prévaloi r un jour et on saura où se trouve la vérité.

    Nous avons demandé à l’association GFC de rendre public ce Protocole depuis ils le refusent malgré leurs déclarations sur les ondes de Walfadjri (et les enregistrements sont là), qu’ils étaient prêts à le rendre public.

    Aujourd’hui il est dommage que sur un conflit latent, que les autorités du Football ne prennent pas leurs responsabilités pour prendre les décisions qui s’imposent, qu’elles soient justes ou injustes pour les autres parties, mais qu’elles prennent des décisions parce que c’est là où on les attend.

    On ne peut pas laisser des gens engager des millions et des milliers de francs et se réveiller un jour en leur disant vous ne pouvez pas avancer. On ne peut pas jouer sur le mental de ces jeunes footballeurs qui sont sous contrat et qui ne demandent qu’une chose, faire leur travail.

    Et nous pensons qu’il est irresponsable d’attendre à trois (3) journées du début du championnat pour dire que ce match est remis. Comme il a été irresponsable pour nous d’apprendre par la bouche de certains que les licences de notre Club ont été bloquées alors qu’on n’a reçu à ce jour aucune notification, qu’elle soit verbale ou écrite.

    Aujourd’hui, je me dois donc de rompre le silence pour lancer un appel fort aux autorités du football et pour leur faire savoir que ce combat nous le mènerons jusqu’au bout parce que c’est un combat qui est juste. Je suis SCANDALISE par la façon dont on est géré ! Dans les jours qui viennent, nous allons tout mettre en œuvre mener ce combat de façon juste afin qu’on arrive aujourd’hui à la vérité.

    Ce qu’on demande aux instances du football aujourd’hui, c’est qu’elles rendent des décisions JUSTES, quel que soit camp que ça profite. J’en appelle à nos joueurs de continuer l’entrainement tranquillement et j’en appelle également à nos supporters de garder la sagesse, de ne pas répondre à cette provocation parce que nous allons nous battre sur tous les terrains légaux pour gagner cette bagarre et NOUS NE NÉGLIGERONS ABSOLUMENT RIEN DU TOUT »

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here